Livres

Les Prénoms épicènes, d’Amélie Nothomb

Chaque année, la rentrée littéraire commence pour moi avec le nouveau cru d’Amélie Nothomb. Dès sa sortie en librairie, j’ai couru acheter – pour dévorer – Les Prénoms épicènes. Pas question de bouder mon plaisir.

Pendant très longtemps, j’ai considéré Amélie Nothomb comme mon auteur préféré. Celle dont j’avais vu tous les livres. Celle dont jamais je ne manquais le rendez-vous d’un nouveau roman. Celle qui m’avais mis une telle claque avec Hygiène de l’assassin, Les Catilinaires, Attentat, etc. Puis, certaines sorties m’ont provoqué quelques déceptions. Il m’est arrivé de trouver l’histoire plate, facile et de ressentir une impression de foutage de gueule. Pourtant, je continue de lire tous les ans son nouvel écrit. Force est de constater que je suis amoureuse de son style et de sa plume.

« Nous avons un point commun, toi et moi. Nos prénoms ne spécifient pas de quel sexe nous sommes. Oui nous portons des prénoms épicènes. Épicènes ? Je ne connaissez pas ce mot. Ben Jonson, un célèbre contemporain de Shakespeare, a donné ce titre à l’une de ses pièces. Il en a fait le nom de la femme parfaite. »

J’aime ses mots, ses pensées, ses réflexions et sa folie. J’aime lire ces livres quasiment d’une traite et ne jamais m’ennuyer. J’aime ses personnages aux prénoms farfelus. Nombreux m’avaient inspiré pour une petite fille… Peut-être pour cela que j’ai eu deux garçons !

J’avais beaucoup apprécié Frappe-toi le coeur sorti en août dernier. Il traitait de la relation mère-fille. Les Prénoms épicènes se penche sur la relation père-fille. Je les trouve tous les deux très percutants. Amélie Nothomb parle de l’absence d’amour filial mais aussi de vengeance.

En définitive, j’ai encore une fois passé un excellent moment de lecture. La magie nothombienne a opéré. Encore. Il y a quelques années, je m’interrogeais sur le cas Nothomb en publiant un article intitulé « Amélie Nothomb, entre génie et imposture ». Aujourd’hui, je n’ai plus envie de me poser cette question mais seulement de prendre un plaisir intense en découvrant ses histoires. Je ne me lasse pas de sa plume. J’aime ses personnages imparfaits profondément humains. Amélie Nothomb n’hésite pas à nous emmener dans les tréfonds des pensées les plus sombres. Excellent !

Résumé :

Les prénoms épicènes peuvent être à la fois masculins et féminins. A ce nom savant on préfère souvent le terme de prénoms mixtes.
Derrière le titre d’Amélie Nothomb, l’histoire d’une relation père fille.

Les Prénoms épicènes – Avez-vous lu ce livre ?
Quel est votre roman préféré d’Amélie Nothomb ?

 

 

 

 

5 J'aime

You Might Also Like

11 Comments

  • Reply
    Laura
    28 août 2018 at 10 h 36 min

    Sans hésiter Méthaphysique des tubes… Je le relis au moins une fois par an ! Pur génie !
    J’ai longtemps tout lu d’Amélie N… puis je me suis lassée… sans jamais lui redonner une chance de me séduire à nouveau. Pourtant chaque année, je lis ta critique ! ;) Bisous Fanny

    • Reply
      Fanny
      30 août 2018 at 12 h 25 min

      Tu m’as donné envie de relire Métaphysique des tubes !
      Je te conseille de lire ses deux derniers pour renouer avec elle :)
      Bisous Laura <3

  • Reply
    Claire - 30 ans (ou presque)
    28 août 2018 at 11 h 19 min

    Tout comme toi, il y a des ouvrages d’Amélie Nothomb que j’aime plus que d’autres. Même si j’ai aimé Les Prénoms Epicènes, il ne figurera pas au panthéon de mes favoris, de ceux que je relis et relis encore et encore, les yeux écarquillés devant tant de splendeur (j’ai relu Métaphysique des tubes cet été et j’étais en pâmoison devant chaque phrase tellement c’est sublime et drôle). Ce que j’aime chez cette auteure c’est, comme tu le dis si bien, sa manière de penser et, bien sûr, d’écrire. Quel plaisir de la lire chaque année ! Et, cachée entre les mots, il y a cette profondeur, qui n’est là que pour qui sait regarder…
    Si ce n’est plus Amélie Nothomb, qui est désormais ton auteur préféré ?

    • Reply
      Fanny
      30 août 2018 at 12 h 49 min

      Décidément… Vous me donnez envie de relire Métaphysique des tubes !
      Question pertinente ! En toute honnêteté, je n’en ai aucune idée… Je crois que spontanément, je répondrai encore Amélie Nothomb :)

  • Reply
    Cyrielle
    28 août 2018 at 12 h 02 min

    J’ai très envie de le découvrir, j’avais adoré Frappe-toi le coeur et je pense que celui-ci devrait me plaire également.

    • Reply
      Fanny
      30 août 2018 at 12 h 51 min

      Effectivement ! Je pense qu’il devrait te plaire aussi ! :)

  • Reply
    Sandrine, mon carnet déco
    29 août 2018 at 8 h 32 min

    Ba tu vois, j’ai enfin pris le temps de venir te lire après ma question sur insta, et je vois que la réponse à ma question est ici :p. (pardon pour le dérangement du coup ^^)
    J’aurai pu écrire les mêmes mots que ceux de ton article, avec comme livre préféré « Stupeur et tremblement ». Mais de voir que « les bons livres » semblent être de retour. Tu m’as convaincue, je vais aller acheter celui-ci, merci! Bonne journée!

    • Reply
      Fanny
      30 août 2018 at 12 h 52 min

      J’espère que tu ne seras pas déçue :)
      Merci d’avoir pris le temps de venir par ici et de mettre un petit mot !
      Très belle journée

  • Reply
    Ornella
    29 août 2018 at 14 h 34 min

    Honte à moi, je n’ai lu aucun de ses romans. J’adore son personnage, je la trouve, drôle, décalée, pleine d’esprit. J’aime son vocabulaire et ses dents jaunes. Mais je ne sais pas, ses livres ne m’attiraient pas. C’est étrange quand même. Il faudrait que je me lance rien qu’une fois, juste pour voir.

    • Reply
      Fanny
      30 août 2018 at 12 h 52 min

      Aucun ! Il faut remédier à ça !
      Ses romans se lisent si bien :)

  • Reply
    jennyooooo
    10 septembre 2018 at 21 h 23 min

    j’ai vraiment hâte de le lire!

Leave a Reply