Humeurs

Ceux qui m’énervent… En concert !

Mardi soir, j’ai vu Julien Doré en concert. Il est talentueux, c’est un excellent musicien et un incroyable chanteur. En plus, il est beau (même avec sa coupe années 80), intelligent, subtil, charismatique… Et drôle. Il a tout pour lui ! J’ai passé un moment formidable… C’était sans compter le public qui m’a inspiré une nouvelle édition de « Ceux qui m’énervent..« . Après les relous au cinéma, les boulets en concert ! (J’ai fait tellement de concerts que j’ai matière)

Celui-là, clairement, t’as envie de le buter au bout de 2 secondes et demi… Il chante fort, il chante faux et il chante à 30 centimètres de ton visage. Déjà, merci de respecter la bulle des autres, on ne se connait pas alors garde tes distances. Et pour l’amour du ciel, tais-toi ! Pendant le concert de Julien Doré, il y avait une nana derrière moi qui était insupportable. Elle chantait plus fort que lui et si mal… A ce moment-là, les émotions se sont succédé. J’ai été tour à tour blasée, énervée, amusée. Lors d’un concert de -M- à Bercy, je m’étais retrouvée avec un mec en mode grand dadet (je suis petite, les gens grands m’inspirent ça ^^) qui hurlait tout tout tout. Limite s’il ne reproduisait pas non plus les instruments. Tu as le droit de kiffer mais un peu de pudeur quand même.

On ne va pas se mentir, c’est souvent les filles quand même. Il y a toujours une nana qui frise l’hystérie tellement elle vit le plus beau moment de sa vie. Je ne juge pas. Moi-même j’ai joué à la fan plus jeune en allant voir des artistes que j’adorais comme -M-, Muse ou Radiohead. Mais avec pudeur et subtilité. Entre celles qui veulent jeter leur soutif (jamais compris ce délire), celles qui hurlent le prénom de l’artiste en mode Paaaaaaaatrick Bruel 1992 et celles qui poussent des cris limite surnaturels, pas facile facile !

Maintenant que j’ai 35 ans, je n’ai plus forcément envie de faire tout le temps des concerts debout. Elle est fatiguée maman ! A l’instar d’une salle obscure, nous sommes tous assis et là c’est le drame. Tu te retrouves avec une personne qui a une tête énorme façon Kubiak (vous vous souvenez de Parker Lewis ?) et t’as franchement les boules. Bilan de fin de concert : torticolis pour 2 semaines. Merci.

La grosse tête est souvent remplacée par le trop grand quand tu es debout… Et quand tu fais à peine 1m55, quasiment tout le monde (hormis les enfants) est trop grand. Du coup, tu es gênée, tu trépignes, tu ne tiens pas en place, tu aimerais avoir l’audace de faire une remarque ou la folie de lui briser les genoux. Mais tu n’en fais rien et tu rages pendant deux heures. Toujours cool de payer pour voir un dos de grand pendant 2 heures.

Il y a toujours un mec (oui ce sont souvent les hommes) pour faire le malin. En mode coq, il se la ramène comme s’il voulait faire son intéressant. Comme un enfant de 5 ans. Le champion toutes catégories des phrases prononcées est l’incontournable « A poil ». Mouais mouais mouais.

Peu importe le spectacle, il y a toujours quelqu’un qui se sent obligé de parler. Mais pas genre une phrase sur la prestation de l’artiste, le jeu de lumières ou la scénographie, genre sa vie entière (bien inintéressante en plus). « Bah oui mon Paulo, j’ai dû finir un truc au boulot, rentrer, me changer, manger un morceau parce que j’avais les crocs, puis repartir, puis blablabla ». Mais ferme ta gueule.

Etre confiné dans une salle n’est pas sans danger. C’est devoir supporter les faits des uns et des autres en étant à chaque fois limite abasourdi. Il y a ceux qui se lèvent, qui ont soif, qui ont faim, qui ont envie d’aller aux toilettes, qui se sentent mal (bon t’es pas dans une fosse à un concert de System of a down quand même !)… Et les pseudo-claustro, les malades, etc. On en parle du mec qui tousse limite non stop. T’es malade mais prends une bonne rasade de toplexil et avale des strepsils. Surtout que le moment est toujours bien choisi. Genre à un moment super émouvant.

Vous vous souvenez des petits chiens posés à l’arrière des voitures ? Bah voilà ! Celui qui bouge sa tête kiffe clairement son moment, c’est cool. Mais peut-il tenter d’être en rythme et d’y aller mollo ? Alors toi tu le regardes et tu as envie de hurler pour préserver son cou qui clairement souffre à chaque seconde. Et puis il bouge tellement la tête, tout le temps, même quand la musique s’arrête que tu en viens à faire une fixette sur lui. Misère.

Chaque concert a son lot de danseurs en lice pour « Danse avec les stars ». Ce sont surtout les filles d’ailleurs. Il faut se surpasser, tout donner et briller. On sait jamais, dès fois que le chanteur la repère et l’invite sur scène. Alors elle danse et parvient même à placer des chorégraphies plutôt surprenantes qui prennent une place folle. La chance qu’elle a, c’est qu’elle a de la place. Au fur et à mesure de ses mouvements, les gens se reculent. C’est peut-être elle qui a tout compris. Elle kiffe, fait son sport de la semaine et n’est pas dérangée/étouffée par les autres.

Je me souviens de la première fois que ça m’est arrivé. J’étais jeune. J’avais 17 ans et j’étais allée à un festival. Lors du show de Muse (pour leur premier album magique), un mec s’était donné pour mission de slammer.
Définition : Le slam est une action généralement observée dans les concerts punk, rock et metal, et qui consiste, pour une personne, à sauter ou à se laisser tomber depuis la scène et à se laisser porter par la foule, en étant allongée.
Sans peur, le mec se lance mais comme très souvent, tout le monde n’est pas vraiment au point. Le slam n’est pas sans danger. Je me suis retrouvée avec un mec passant au-dessus de moi. Forcément, je n’avais ni la taille, ni l’envie, ni la réactivité pour l’aider dans cette mission périlleuse. Le pied n’a pas tenu. Un immense moment de grâce et de bonheur.

Dans cette catégorie, on retrouve principalement deux types de personnes. Celui qui veut passer devant toi envers et contre tout. Il n’a ni limites ni principes, il fonce jusqu’à son objectif, à savoir la scène. C’est un boulet de canon qui écrase tout sur son passage et à tes risques et périls si tu as la malchance d’être sur son chemin. Puis il y a le mec qui est adepte de pogo.
Définition : Le pogo est une danse au cours de laquelle, les danseurs sautent de façon désordonnée, de haut en bas et en se bousculant.
Forcément, quand tu fais des concerts de rock et de métal, tu ne peux pas y échapper. J’en ai fait une tonne quand j’étais plus jeune et au secours. Le mec est à fond de dedans, de bonne humeur, alors il se donne. Mais trop. Pendant ces moments, toi, tu as juste envie qu’on t’achève. Que la torture prenne fin, qu’on arrête de te prendre pour un punching-ball humain. Qui a dit que la vie en concert était facile ? ^^

Le dernier est celui qui veut absolument montrer – à tout le monde – que le plus grand fan, c’est lui… Et certainement pas un autre. Qu’il se méfie, parce qu’à ce rythme, il risque de finir dans un « Confessions intimes » (j’aime plus bidule que ma femme… et je vous emmerde). Alors il chante (toujours faux aussi en général) mais pas en même temps que l’artiste. Avant lui. Bah oui il faut montrer qu’il connaît les paroles par coeur. Alors il anticipe tout et tu as l’impression d’être dans une caméra cachée de Marcel Béliveau. Sans oublier qu’il répond également comme un dingue en beuglant à chaque question.

Et vous ? Qui vous énerve ? ^^

 

 

 

 

 

5 J'aime

You Might Also Like

13 Comments

  • Reply
    Lisa Le Pingouin Vert
    13 avril 2018 at 9 h 41 min

    ahah je suis tellement d’accord avec toi ! moi j’ai tellement peur de déranger en chantant, que je fais du playback en même temps que l’artiste, pour pas que les gens autour entendent ma voix de casserole.
    Ça m’est déjà arrivé de demander a un grand de se décaler un peu, tellement ça me saoulait ! mais c’est vrai que les grands aussi ils ont envie d’être tout devant pour profiter, les pauvres ils n’ont pas demandé d’être grand comme ça ^^

  • Reply
    La Phanette aux petits pois
    13 avril 2018 at 9 h 47 min

    hihi ! J’ai retrouvé pas mal de trucs qui m’énervent dans ta liste. Ton texte m’a bien fait rire ! :-D
    Mais tu en as oublié trois qui moi m’énervent très très. :-D
    Celui qui enlève son t shirt parce qu’il a beaucoup trop chaud et qui se colle à toutes les personnes qui sont autour de lui.
    Celui qui a un peu trop fait la fête en attendant le début du concert et qui du coup est sérieusement malade pendant le concert.
    Et celui qui ne peut s’empêcher de critiquer la prestation de l’artiste genre « en 1978, son guitariste était un tueur, là on n’entend rien à la guitare ! » :-D Et qui du coup te gâche ton plaisir Grr !

    Je suis petite comme toi. On a assisté à un festival au Portugal et ça a été le bonheur pour moi. Tu ne verras jamais de très grands chez les portugais. Il y a des peuples comme ça ! Je n’ai pas eu à faire de gymnastique pour voir la scène ! :-D

  • Reply
    Niris
    13 avril 2018 at 10 h 05 min

    Sans oublier qu’être petite et avoir un grand devant suppose d’avoir le nez à la hauteur des aisselles du grand.
    Lavez-vous, bon sang !

  • Reply
    Morgane
    13 avril 2018 at 10 h 48 min

    Ton article m’a bien fait rire ! Et malgré les catégories qui peuvent faire très stéréotypes, on retrouve vraiment ce genre de personnage à chaque fois !
    Tu prenais l’exemple de Bruel, étant vraiment fan de lui, je peux t’assurer que les filles qui beuglent littéralement pendant une chanson émouvante, ça en énerve plus d’une (et sûrement même Bruel lui-même haha) !

  • Reply
    Céline
    13 avril 2018 at 13 h 04 min

    Voilà tout est dit! J’adore !
    A chaque concert, il y a son lot de boulets…
    Au dernier (j’étais pourtant au deuxième rang dans la fosse!) il y avait la fille avec une énorme haute choucroute sur la tête genre Armande Altaï. Mais quelle idée de se coiffer de la sorte pour aller à un concert ? (Elle a rejoint ses copains après mon arrivée, sinon je l’aurais évité…)
    Il y avait aussi (toujours au dernier concert, parce qu’avec la choucroute, je me suis décalée) le couple qui se galoche non-stop à 30cm devant moi. Imagine le tableau. C’est beau l’amour, mais un peu de tenue dans un espace confiné ne serait pas de trop.
    J’ai aussi eu droit une fois à la personne jamais contente qui critique tout. Une fille cette fois! Mais pourquoi elle était là, pourquoi elle avait acheté une place en fait ? Je n’ai pas su la réponse.
    L’été dernier lors d’un festival, j’ai eu le type de 2m (vraiment 2m) qui se poste juste devant moi. Surtout que j’étais en train de prendre des photos mais c’est pas grave… Co****rd !
    Pas de concert prévu, c’est mieux pour ma sérénité ;)

  • Reply
    Emeline
    13 avril 2018 at 13 h 46 min

    J’adore ! C’est tellement du vécu !! On les a tous croisé ou été l’un d’entre eux au moins une fois :) Moi pour le plus grand malheur de mes voisins, je chante… et pas sur que ce soit toujours juste ! Merci pour ce chouette article

  • Reply
    Only Laurie
    13 avril 2018 at 15 h 33 min

    Super article qui fait bien rire :) Moi c’est vraiment les mecs plus grand, de mon 1m60 c’est fatiguant de devoir se contorsionner pour voir un petit bout de scène ahah
    Belle journée
    Laurie
    http://onlylaurie.fr/

  • Reply
    Lisa Giraud Taylor
    13 avril 2018 at 17 h 47 min

    Coucou, en tant que grand fan de pop/rock, et au vu du nombres de concerts auxquels j’ai assisté, je dois dire que je valide tous les points. Même en tant que fan, l’hystérique me porte sur les nerfs, la groupie amoureuse aussi…
    Celui qui commente le tout et désormais le mythique qui filme devant toi, les bras en l’air en regardant le concert sur un mini écran de iPhone, au lieu de profiter (et gueuler en duo avec le chanteur… c’est le moment, personne n’entend ta voix !)…
    Ah, Radiohead à Glastonbury… je m’en souviens encore (le premier comme le dernier !)…
    bises++++

  • Reply
    Nina Dune
    15 avril 2018 at 10 h 29 min

    Haha j’ai ri !
    Ayant assisté à beauucoup de concerts, javais déjà eu ce genre d’article en tête ^^
    Ya aussi le mec qui se ramene avec un sac à dos et son bonnet, mais POURQUOI?
    Et le mec qui a tout vu tout fait et qui raconte tous les concerts qu’il a vus et qui raconte des anecdotes sur l’artiste en l’appelant par son prénom.
    Le mec qui se ramène à la dernière minute avec ses potes et qui fait une chaîne humaine pour se retrouver tout devant alors que toi t’as patienté toute la journée pour être au premier rang (ceux là c’est des coups de pelle direct xD)
    Et le classique mec qui filme tout le concert avec son portable….
    : D
    je vais essayer de prendre sur moi pour les prochains festivals ^^

  • Reply
    Ornella
    15 avril 2018 at 13 h 44 min

    Pardon, moi, je suis la plus grande ! :/ Moi, ceux qui m’énervent, c’est ceux qui boivent des bières en permanence et qui les jettent par terre, rien à foutre, comme si c’était normal.

  • Reply
    audrey
    15 avril 2018 at 19 h 05 min

    ah ah ah je partage à fond ton sentiment !!! je rajouterais le trou du cul qui au lieu de kiffer le moment filme en vidéo sur son téléphone … du coup, pour peu que la personne soit grande et bouge sa tête comme une merde, tu vois ton artiste référé de manière partielle, et par écran interposé : TRISTESSE !!!

  • Reply
    tinalakiller
    15 avril 2018 at 23 h 40 min

    Oh putain mais c’est TELLEMENT ça !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    (et je compatis : je suis petite, encore plus petite que toi, et je dois me « battre » pour éviter les grands bien au milieuuuuuuuu).

  • Reply
    CamilleG
    16 avril 2018 at 10 h 53 min

    L’horreur ceux qui bousculent là !! ahah

Leave a Reply