Bébé est là !, Humeurs

Prendre ta douleur

Devenir maman confronte à de multiples sentiments. L’amour ressenti pour nos enfants est incomparable, inconditionnel et exponentiel. Tous les jours s’apparentent à un vrai défi pour les rendre heureux, leur apporter tout ce dont ils ont besoin… Et en faire des enfants – puis adultes – épanouis et comblés. Des « gens bien ».

chambre bebe

Une chose tout bonnement insupportable pour une maman est de voir son enfant souffrir… Depuis un mois, je n’ai pas été épargnée voyant Théodore se battre contre un gros RGO (reflux gastro-oesophagien pour les nullipares). A chaque instant, je rêve de pouvoir lui prendre sa douleur. Malheureusement, en plus d’être impossible, l’impuissance éprouvée renforce le malaise/mal-être. J’ai juste tendance à avoir mal aussi tant j’ai une faculté de somatisation des plus pénibles.

Alors âgé de 2 semaines, nous avons dû aller chez le médecin pour cause d’inconfort digestif et de pleurs répétés pendant les biberons. Au final, en raison d’une suspicion d’allergie aux protéines de lait de vache, nous avons dû changer de lait. Il est également sous traitement. Ce foutu RGO continue de l’embêter rendant certaines prises de biberons limite cauchemardesques. Le voir pleurer, se tordre, être gêné et en souffrance est difficilement supportable. Rajoutons à cela une émotivité et une fatigue post-grossesse rendant la situation encore plus délicate.

J’aurais pu me « préparer » à cette éventualité ayant déjà connu les mêmes problèmes avec Edouard, mon premier enfant. J’avais beau passer pour une jeune maman flippée auprès de mon pédiatre, je savais au fond de moi que quelque chose n’allait pas. Après près d’un an de changements de lait (une dizaine) et de traitements de cheval, l’allergie se confirmait. Ce fut un soulagement. Je n’ai pas eu envie de revivre la même chose avec Théodore et remercie mon médecin d’être toujours à l’écoute. Il est d’ailleurs en passe de devenir mon meilleur ami ! ^^

petit bateau

C’est peut-être ça être maman… Vouloir prendre la douleur de nos enfants quitte à la ressentir puissance 1 million pour les épargner. A chaque âge, les maux de nos enfants sont inévitables. A 6 ans, Edouard ne souffre plus de RGO (heureusement !) mais se retrouve souvent peiné pour différentes raisons : un anniversaire auquel il n’est pas invité, une remarque vexante d’un camarade et j’en passe.

On ne pourra jamais éviter à nos enfants de souffrir mais nous sommes là pour panser leurs blessures physiques et psychologiques, les protéger, les rassurer et leur redonner le sourire. A nous d’être fortes et d’enfiler notre costume de « wonder mum » !

flèche - copie

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook, Twitter, Instagram et Hellocoton !

10 J'aime
Previous Post Next Post

You Might Also Like

18 Comments

  • Reply Céline 2 juin 2017 at 14 h 33 min

    Ma pauvre, ça ne doit pas être facile.
    Ma cousine a connu ça avec ses deux enfants… Elle en a vu de toutes les couleurs la pauvre (les petits aussi forcément). Elle a dû voir plusieurs médecins. Son fils a dû se faire opérer d’un truc au ventre même. Elle en a vraiment chi*… Si besoin je peux te mettre en contact avec elle.
    J’ai l’impression que tous les nouveaux-nés ont des reflux et des allergies aux laits maintenant. J’entends que ça! Mais pourquoi ?! On n’avait pas tout ça nous avant, merdalors !
    Sinon j’adore ta déco ;)
    Je ne peux pas faire grand chose alors je t’envoie plein d’ondes positives ma biche, gros bisous <3

    • Reply Fanny 4 juin 2017 at 14 h 04 min

      Ce n’est pas facile et je l’ai déjà vécu avec doudou…
      J’avais vu tous les médecins possibles dans différentes spécialités !!!
      Je crois que le mieux est la patience… Mais en attendant ça fait long pour les petits bébés de souffrir comme ça.
      Merci beaucoup pour ton message <3

  • Reply Camille Ma 2 juin 2017 at 16 h 58 min

    Courage Fanny pour ces moments difficiles, je ne connais pas encore ces joies ni ces douleurs mais comme Céline le mentionne, même sans enfant le RGO qemble qi coura t en ce moment que j’ai peu lire pas mal de temoignage de maman à ce sujet et ça donne des frissons même sans être concernée.

    • Reply Fanny 4 juin 2017 at 14 h 05 min

      Ca touche de plus en plus de bébés et les médecins sont complètement dépassés.
      Leur phrase préférée : « ça va passer »… Mouais en attendant c’est quand même long pour les bouts de chou qui souffrent.

  • Reply Laurélie 2 juin 2017 at 20 h 36 min

    Encore un texte très touchant et plein de sincérité… Je partage ce ressenti <3 courage pour les premiers mois qui sont souvent les plus difficiles et les plus fatiguants… Bien vite que ton petit bonhomme puisse être soulagé et toi aussi par la même occasion… Tout l'amour que tu lui portes doit déjà le soulager un peu … Bisous !

    • Reply Fanny 4 juin 2017 at 14 h 06 min

      Merci beaucoup, ça me touche <3
      En effet, les premiers mois ne sont pas toujours évidents... On essaye toujours de faire au mieux pour eux.
      Bisous

  • Reply Laetitia 2 juin 2017 at 21 h 29 min

    Ce qui est rassurant c’est de savoir qu’il ne s’en souviendra pas de cette souffrance, comme celle des dents qui d’après mon dentistes serait insupportable pour nous adultes. Mais j’espère que tout va aller mieux et qu’il va vite être soulagé. Je serai comme toi je pense, une éponge. Mais quelle maman ne l’est pas ? Courage à vous deux.

    • Reply Fanny 4 juin 2017 at 14 h 08 min

      Oui ça me rassure aussi… Quant aux dents, je n’ose imaginer !
      Il vaut mieux être une éponge en effet que d’être totalement détachée. Rares sont les mamans qui le sont ! Et heureusement !
      Merci pour ton commentaire :)

  • Reply Ornella 3 juin 2017 at 16 h 57 min

    Je comprends que ce soit difficile.
    Ce que tu es capable de faire, c’est de poser une main là où il a mal, ou là où tu sens qu’il a un problème et de t’imaginer lui injecter de par ta main, une lumière bienfaisante, claire, et pleine de bons anticorps, antidouleurs. Imagine que de ta main sort un cocktails de vitamines et de médicaments essentiellement faits d’AMOUR, l’amour qui soulage, qui console, qui rassure, qui rassemble, qui apaise. Je suis persuadée que ça lui fera du bien, et de même, toi ça te soulagera de voir que tu n’es pas complètement impuissante. Tu peux agir à ton échelle pour contribuer à son mieux-être.

    Je t’embrasse.

    • Reply Fanny 4 juin 2017 at 14 h 09 min

      Mon père est magnétiseur… Alors tu te doutes bien que ça me parle beaucoup ton message ! :)
      Merci pour ton message
      Bisous <3

  • Reply Oma 4 juin 2017 at 3 h 21 min

    Bon courage, j’espère que cela va vite s’arranger pour ton loulou !

    • Reply Fanny 4 juin 2017 at 14 h 09 min

      Merci beaucoup <3

  • Reply Summer Girl 13 juin 2017 at 14 h 09 min

    Je te souhaite beaucoup de courage, je n’ai pas connu ça mais j’imagine l’angoisse pour toi en tant que maman et ce sentiment d’impuissance partagé par beaucoup de mamans. Plein de bisous magiques à ton petit trésor

    • Reply Fanny 13 juin 2017 at 14 h 15 min

      Avoir déjà vécu ça avec le plus grand permet de « relativiser »… Se dire qu’il va falloir être patient et en attendant on tente plusieurs choses pour trouver le mieux (ou le moins pire) pour lui.
      Merci ma belle <3

  • Reply lae 16 juin 2017 at 22 h 31 min

    Ah alors ça je me souviens avoir lu pas mal de choses au tout début de ma grossesse et au début j’ai cru que Zoé nous en faisait un « petit » puis non…. mais je compatis, c’est pas drole pour ton petit bout et alors toi maman je n’imagine que trop bien tes émotions, c’est normal !
    J’ai eu il y a 6 mois l’hospitalisation de Zoé qui nous faisiat une gastro carabinée avec déshydratation totale, ça a été éprouvant et pareil je n’avais qu’une envie souffrir à sa place…. On est maman certes mais humaine alors la souffrance est souvent quelque chose de viscérale pour nos proches….
    Heureusement les bébés et les enfants sont épatants dans leur évolution ! Courage !

    • Reply Fanny 20 juin 2017 at 18 h 22 min

      Mon doudou a également été hospitalisé à deux reprises… Et j’hallucinais de voir la force et le courage dont il faisait preuve si petit.
      Moi j’étais dans tous mes états… Une hospitalisation est toujours éprouvant voire traumatisant pour les parents :/

  • Reply Mathilde 26 juin 2017 at 8 h 41 min

    J’ai été très émue de lire cet article. Je pense que beaucoup de mamans se retrouveront dans tes mots. Je te remercie pour ce beau partage qui me rappelle à quel point c’est une expérience formidable d’être mère.

    • Reply Fanny 26 juin 2017 at 11 h 06 min

      Merci à toi pour ce commentaire… Ça me touche énormément :)

    Leave a Reply