Maman & Enfant

Notre nouvelle vie à 4

Dans moins d’une semaine, notre petit Théodore fêtera ses 3 mois… C’est fou à quel point le temps passe vite ! Dans le même temps, on a l’impression qu’il a toujours été auprès de nous. J’avais envie de revenir sur ces (presque) trois premiers mois axés principalement sur le côté « pratique » de notre nouvelle vie à 4. Retour à la maison, réaction du grand frère et organisation au quotidien n’auront plus aucun secret pour vous. Belle lecture !

retourJe fais partie de ces femmes qui n’ont qu’une envie lors de leur séjour à la maternité : rentrer à la maison. Ayant eu une césarienne, j’ai dû rester à l’hôpital du lundi au samedi (j’ai réussi à négocier le dimanche). Je déteste le contexte hospitalier que je trouve particulièrement anxiogène. En plus d’être dérangée aux moments les plus inopportuns (quand tu prends ton petit-déjeuner, que tu essayes de te reposer 12 minutes pendant que bébé dort, quand tu t’accordes 2 minutes dans la salle de bain, etc.), la nourriture est dégueulasse (c’est le coup de pouce pour perdre les premiers kilos de grossesse ^^) et les bruits environnants bien stressants. Bref, j’avais envie de rentrer et de me retrouver dans ma petite bulle de bonheur entourée des miens… D’autant plus que je devais supporter l’absence de mon Edouard que je ne voyais pas très longtemps chaque jour.

Dès la naissance de Théodore, toutes mes craintes se sont envolées… Tous mes réflexes de maman vis-à-vis d’un nourrisson me sont revenus tout naturellement. Alors que je craignais pendant toute ma grossesse de ne pas (plus ?) savoir comment faire, tout s’est avéré plutôt évident. Même les nuits interrompues à de nombreuses reprises ! Certes, la fatigue est là mais elle passe complètement au 28ème plan !

reactionQuel vaste sujet ! Pendant ma grossesse, j’ai eu l’impression de faire mon maximum pour préparer au mieux Edouard (6 ans) à l’arrivée de son petit frère. Je lui ai expliqué à maintes reprises qu’un petit bébé demandait beaucoup de temps et d’attention… Et que ce n’est pas pour ça que je l’aimerais moins. J’ai aussi tâché de lui expliquer que mon cœur de maman ne se divisait pas en deux pour faire de la place au bébé, mais s’agrandissait. Pourtant, le bonheur des premiers jours s’est retrouvé entaché par la peine d’Edouard. Même s’il était heureux d’avoir son petit frère, partager sa maman s’est révélé très compliqué pour lui. Beaucoup de larmes et de crises se sont manifestées les premiers jours à mon plus grand désarroi.

lac foret dorient

Ce qui était terrible c’est que je m’empêchais certaines choses vis-à-vis de Théodore pour ne pas blesser Edouard… Jusqu’à ce que je réalise rapidement que ce n’était pas la bonne solution. Premièrement, Théo n’avait pas à avoir moins que ce qu’il méritait et deuxièmement, ce n’était pas rendre service à Doudou. Il faut dire aussi que je suis le genre de maman à faire 12 millions de bisous et de câlins par jour, tout en répétant 1000 fois que je les aime et qu’ils sont beaux.

Compréhension, empathie, patience et amour ont été les maîtres-mots pour gérer au mieux cette situation. J’ai moi-même beaucoup pleuré de voir mon grand si triste. Il faut dire qu’il a passé 6 années à être enfant unique, à être chouchouté et choyé en permanence. Le deuxième point non négligeable est le fait qu’ils n’aient pas le même papa. En plus de devoir me partager, il craignait de perdre l’amour de son beau-père au profit de ce petit bébé.

J’ai largement compris tous ses ressentis et appréhensions… Depuis près de 3 mois, nos échanges sont presque quotidiens sur l’amour que je lui porte (et que je porte à son frère), sur le fait qu’il n’a aucune raison d’être jaloux, etc.

Aujourd’hui, tout cela s’est un peu apaisé… Doudou montre de plus en plus d’amour pour son petit frère qui n’est pas avare de sourires et autres gazouillements à son égard. Cela aide beaucoup les choses. Il faudra du temps pour que sa jalousie disparaisse. Au moins, Edouard s’exprime librement sur le sujet (je ne l’ai jamais empêché d’exprimer ses sentiments même s’ils pouvaient me blesser). Il m’a encore dit dernièrement : « j’aime vraiment mon petit frère mais je crois que je serais toujours jaloux ! ».

organisationAutre point soumis à un immense stress pendant mes 9 mois de grossesse (je vous invite à (re)voir mes angoisses juste ici) : l’organisation ! Finalement, après quelques petits couacs, ça roule plutôt pas mal. Bon tout n’est pas toujours au top mais je n’ai pas l’impression d’être sous l’eau.

theodore_main sauvage

Il faut reconnaître que tout se goupille plutôt bien… A l’arrivée de Théodore, mon amoureux est resté avec nous 4 semaines. Etre à deux pour gérer les deux enfants au quotidien fut une véritable chance et m’a permis de ne pas paniquer. Par exemple, quand l’un brossait les dents du plus grand, l’autre pouvait surveiller bébé, etc. Son retour au travail m’a un peu foutu les boules. Je devais gérer toute seule comme une grande deux enfants de 9h à 19h30. La première fois que j’ai dû aller chercher doudou à l’école avec Théodore, ce fut toute une préparation à la limite du sketch. Et si bébé voulait manger à ce moment-là ? Et s’il pleuvait ? Et si je n’arrivais pas à rentrer près de la classe avec la poussette ? Et s’il se mettait à hurler ? Et si et si… Et si on arrêtait de stresser ? On se casse la tête pour pas grand chose car finalement tout est bien obligé de se faire et beaucoup de paramètres sont indépendants de notre volonté. Aujourd’hui, Edouard étant en vacances, le quotidien est beaucoup plus cool. Il n’y a pas le stress de respecter l’heure de coucher (bon c’est toujours très approximatif chez nous !), de préparer les affaires pour le lendemain, de repasser dans l’urgence, etc. J’ai décidé de profiter de l’été pour me détendre et laisser les choses se faire naturellement.

Notre routine est plutôt pas mal avec chacun qui sait plus ou moins ce qu’il a à faire, etc. Après il n’y a pas de recette miracle et nous faisons finalement du mieux que nous pouvons. Ce n’est pas toujours évident mais je parviens à gérer le blog, un peu de boulot, mes projets à venir, mon petit bébé et mon grand garçon… Alors oui les journées ne sont pas parfaites et je ne peux pas passer mon temps au parc à me la couler douce ou à faire des jeux de société (il faut bien travailler). Concrètement, je m’occupe de Théodore à 100% (biberons, changes, bains, « jeux », etc.)… J’ai tout de même à cœur de laisser le dernier biberon du soir au papa. Cela me permet de lire un peu, de souffler aussi un peu (soyons honnête). Sans oublier que je trouve très important que le papa s’implique à différents niveaux.

apresLa prochaine grande étape, ce sont nos vacances à Nîmes le mois prochain. Malgré le jeune âge de Théodore, nous avons décidé de partir pour plusieurs raisons. Déjà, nous ne payons pas de location (encore une fois merci tata et maman), ensuite, Edouard n’a pas à être privé de vacances, et faire des balades à la cool ne pourra nous faire que du bien. J’ai d’ailleurs hâte que nous nous retrouvions tous les 4 pendant deux semaines. Nous sommes bien conscients que ces vacances seront un peu particulières. Nous avons déjà prévu de nous « séparer » pour quelques activités afin que chacun puisse en profiter un peu (notamment Edouard). Loin d’être des adeptes de la crêpe sur la plage, nos vacances seront rythmées par de belles balades en optant pour la découverte de jolis coins. Et si en plus on peut se poser en terrasse pour boire un coca zéro sans que bébé s’énerve… Que demander de plus ?!

theodore

Au retour des vacances, Théodore risque de rejoindre son grand frère dans sa (leur ^^) chambre. Jusqu’à présent, bébé dort dans notre chambre pour une question de sécurité mais également car il ne fait pas encore vraiment ses nuits. On préfère l’avoir près de nous et ne pas prendre le risque de réveiller le grand. Le retour de vacances semble être propice à cette nouvelle aventure. Théodore aura quasiment 4 mois, Edouard – qui a vraiment hâte – n’aura pas encore repris l’école… Et surtout, Théo ne va pas tenir très longtemps dans son couffin tant il grandit !

flèche - copie

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur
Facebook / Twitter / Instagram / Hellocoton !

Enregistrer

Enregistrer

9 J'aime

You Might Also Like

15 Comments

  • Reply
    Popcorn and Gibberish
    20 juillet 2017 at 11 h 47 min

    Superbe article. Le passage avec Edouard m’a beaucoup touché sur ses ressentis vis-à-vis de son petit frère. Ca va s’arranger, mais c’est vrai que c’est un gros chamboulement dans sa vie de petit garçon. Mais tu verras, il sera ravi de pouvoir être le chef (je sais ce que c’est, je suis l’aînée de 3 frères haha).

    Sinon, vous serez à côté de chez moi le mois prochain ! Si jamais vous poussez jusqu’à Montpellier, n’hésite pas à me le dire, je serai ravie de vous faire visiter haha.
    Bisous

    • Reply
      Fanny
      20 juillet 2017 at 22 h 23 min

      L’aînée de trois frères, vous ne deviez pas vous ennuyer à la maison !
      J’adore Montpellier… Sin on y va, je te ferais signe avec grand plaisir :)
      Bisous

      • Reply
        Popcorn and Gibberish
        21 juillet 2017 at 10 h 12 min

        Non, c’est sûr que c’était toujours animé haha.
        Super !!
        Bisous

  • Reply
    Oma
    20 juillet 2017 at 15 h 55 min

    J’avais hâte de lire ton article, et je l’ai beaucoup apprécié, merci de te livrer comme ça, c’est rare d’entendre parler des mamans de leurs angoisses, mais elles sont légitimes :) Je trouve que c’est super que tu puisses communiquer comme tu le fais avec ton aîné, qu’il te parle de ce qu’il ressent etc! Bon courage pour l’organisation des prochaines semaines, et bonnes vacances à vous quatre!
    PS : les photos que tu as prises pour illustrer sont super chouettes!

    • Reply
      Fanny
      20 juillet 2017 at 22 h 24 min

      Contente que tu ne sois pas déçue par l’article !
      Je trouve ça primordial de parler… J’espère qu’en grandissant, il n’oubliera jamais qu’il peut tout me dire. Ca c’est une autre histoire !
      Merci (pour tout ^^) :)

  • Reply
    Miss S
    20 juillet 2017 at 16 h 39 min

    C’est un touchant témoignage que tu nous livres ici ❤ Je me reconnais dans la réaction de ton plus grand. Quand mon petit frère est né, j’avais également 6 ans et j’ai été jalouse de lui. J’avais peur que ma maman ne m’aime plus et elle m’a dit exactement la même chose que tu as dit à ton fils :) Ça m’a fait sourire ! Aujourd’hui, je n’imagine plus ma vie sans mon frère, on est proche malgré nos six ans d’écart !
    Belle journée ❤
    Bisous

    • Reply
      Fanny
      20 juillet 2017 at 22 h 25 min

      En plus de me faire très plaisir, ton commentaire me rassure beaucoup :)
      Bisous ma belle <3

  • Reply
    Jenny0o0o0o
    20 juillet 2017 at 19 h 33 min

    Jadore te lire. Tu as le don de rendre tout ce que tu dis intéressant. Tu pourrais faire des pavés et des pavés que j’y prendrais plaisir. Peut être qu un jour tu pourrais écrire un livre :) et jaime bcp entendre parler de tes angoisses. Cest tellement rare que les gens avouent leur petites peurs et pourtant nous sommes tous pareil. Jadore ton honnêté et ta douceur.
    Sinon jai vu ton post qur Facebook pour ameliorer ton blog. Sincèrement je ne sais pas je l’adore deja. Àh tiens je veux bien un post sur le matériel nécessaire pour l’arrivée d’un bebe lol. ;) bisous

    • Reply
      Fanny
      20 juillet 2017 at 22 h 34 min

      Mais rhooooo tu vas me faire pleurer ! Tu n’imagines pas comme ton commentaire me touche… A tel point que je l’ai partagé sur facebook :)
      J’y pensais à ce genre d’article ! J’ai déjà prévu un billet sur les essentiels à emmener en vacances pour bébé (ça te servira l’année prochaine !).
      Merci merci merci <3

  • Reply
    lae
    23 juillet 2017 at 0 h 48 min

    Oh sympa ton article, n’étant toujours pas pressée d’avoir un deuxième j’avoue appréhender le nouveau changement de vie alors qu’à 3 on est paré maintenant !
    J’ai 6 ans d’écart et avec mon frère et comme ton petit loup j’ai très mal vécu l’arrivée de mon frère, de pipelette je suis devenue muette… mais ça n’a pas duré et mon frère était toujours accroché à moi jusqu’à l’adolescence ^^
    Rien n’est aisé mais on grandit avec eux hein ;)
    Chouette article et je vous souhaite de très bonnes vacances surtout !!

    • Reply
      Fanny
      25 juillet 2017 at 10 h 26 min

      Un nouvel enfant c’est un peu mettre à mal l’équilibre de la famille… Mais c’est aussi tellement de bonheur !
      Les miens ont 6 ans d’écart… Inutile de se presser :)
      Je pense souvent à l’adolescence d’Edouard… Je me dis que son petit frère risque bien de lui casser les pieds :D
      Merci beaucoup et vivement les vacances !!!

  • Reply
    Summer Girl
    24 juillet 2017 at 11 h 47 min

    Très touchant ton article, je reconnais parfaitement M. dans ton Doudou, du haut de ses 4 ans parfois il me dit « maman, tu laisses G à papa comme ça on va faire ça tous les 2 » ou « maman pourquoi t’es pas mignonne avec moi comme avec G ? », il faut surtout référence à ma manière de parler genre maman gaga avec son bébé (tu vois ce que je veux dire hein ^^). En tout cas je suis sûre que ton Doudou va vite trouver sa place de grand frère et dès que tes 2 amours vont pouvoir commencer à échanger ça va être génial! Tu me diras quand tu seras sur Nîmes, j’y serai sûrement le week-end du 12 août ;)

    • Reply
      Fanny
      25 juillet 2017 at 10 h 28 min

      Edouard me fait les mêmes remarques !
      Super pour Nîmes, nous y serons forcément le week-end du 12… On se tient au courant ;)

  • Reply
    La Phanette aux petits pois
    26 juillet 2017 at 11 h 30 min

    il est beau ton article ! Je me suis revue 15 ans en arrière avec mes « et si, et si.. » :-D
    Comme chez toi, la première a beaucoup souffert de l’arrivée de la deuxième : elle régressait, voulait casser les jouets de sa petite soeur… On l’a même surprise avec un marteau un jour. Comment elle se l’est procuré ? Mystère ! À 3 ans, ils ont de la ressource !
    Pendant un an, on s’est demandé si on n’allait pas faire appel à une tierce personne tellement c’était difficile. Et puis, quand elle a découvert qu’un bébé pouvait être intèractif et jouer, tout s’est mieux passé ! :-D
    J’espère qu’Edouard va accepter plus facilement son petit frère. Tu as un avantage, il est grand et tu peux donc facilement dialoguer avec lui.
    Bonnes vacances et belle journée

    • Reply
      Fanny
      26 juillet 2017 at 18 h 17 min

      Les premiers vrais sourires et gazouillis ont déjà beaucoup aidé.
      En effet, son âge nous permet de beaucoup communiquer, ça aide aussi beaucoup !
      Merci et belle fin de journée à toi aussi :)

Leave a Reply