Humeurs Livres

Marre du métro-boulot-dodo ? Et si vous lisiez le livre d’Olivier Roland ?

Tombant régulièrement sur l’ouvrage d’Olivier Roland, je dois avouer que le titre et le sujet ont rapidement suscité ma curiosité. « Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études » est un livre dans lequel Olivier Roland tente de répondre à des questions chères à mon cœur :
Comment devenir libre ?
Vivre à fond ?
Réussir en dehors du système ?

lightbox

Quand j’étais enfant, ma mère n’a cessé de me répéter – à raison – qu’il fallait très bien travailler à l’école, pour espérer décrocher un bon job et être indépendante financièrement. Même si ces conseils étaient avisés (et toujours bons à entendre), elle n’avait pas besoin de trop me le répéter. Dès l’entrée au CP, j’avais une soif d’apprendre et de connaissances que je tentais d’éponger en faisant mes devoirs dès mon retour d’école et en lisant un maximum de livres. Les choses ont commencé à se gâter au collège avec l’arrivée de la fameuse crise d’adolescence (très mal dans ma peau avec une tendance dépressive qui a peiné à partir). Pourtant, j’ai enchaîné les classes sans encombre jusqu’à l’obtention de mon baccalauréat. J’ai ensuite fait des études supérieures… Ce n’est pas l’objet de cet article, mais n’hésitez pas à me dire si un billet sur mon parcours scolaire et/ou professionnel peut vous intéresser !

Je pense qu’il y a deux catégories de personnes : celles qui trouvent un travail et sont épanouies (ou pas ^^) mais en tout cas qui ne remettent pas en question leur quotidien… Et les autres ! Je fais partie de ce dernier groupe. Le schéma classique « métro-boulot-dodo » (ça marche aussi si vous vivez en Province !) m’a rapidement lassée. Je ne me sentais pas épanouie mais plutôt prisonnière… L’impression de toujours subir m’était insupportable. Quand nous sommes salariés, nous pouvons rapidement subir nos collègues (comme dans la vie, plus les gens sont cons, plus ils se la ramènent), un patron despotique et tyrannique, une ambiance pesante, une organisation merdique, des horaires contraignants, etc. La liste peut être très longue.

Aujourd’hui, ma vie professionnelle, mais surtout personnelle, m’a conduite à un cheminement précis… Je travaille sur « mon moi futur en freelance ». Expression qui ferait hérisser les poils de Bernard Pivot mais je n’ai pas trouvé plus juste ! Comment ne pas dévorer l’ouvrage « Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études » d’Olivier Roland ?!

tout le monde na pas eu la chance de rater ses etudes_olivier roland

Olivier Roland, web-entrepreneur au parcours atypique mais limite magique, a travaillé pendant 4 ans sur l’écriture de ce livre… Le résultat est une mine d’informations titanesque. 500 pages de conseils, d’études à l’appui, d’exercices, d’expériences personnelles, etc. Je vous mentirais si je vous disais avoir lu chaque mot. Ce n’est pas utile et pas le but recherché par l’auteur… Nous ne sommes pas dans un roman. J’ai survolé certaines parties qui me concernaient moins et me suis attardée sur d’autres.

Il présente régulièrement son ouvrage comme un guide pour les rebelles intelligents…. Une notion qui me plaît bien ! A aucun moment, Olivier Roland n’encourage le néant en poussant les gens à abandonner leurs études. Ce n’est en aucun cas son propos. Il souligne juste le fait qu’on n’est pas obligés d’avoir fait de longues études pour avoir une vie professionnelle heureuse, riche et épanouie. Oui on n’est pas forcés de faire une grande école à 10 000 boules l’année (j’aime les extrêmes ^^) pour prétendre à une activité professionnelle passionnante. Il insiste également sur le fait que rien n’est perdu, rien n’est figé dans la vie… On peut se « révéler » à tout moment. Il explique qu’au lycée, aucun de ses professeurs n’aurait parié un sou sur lui. Il était l’archétype de l’élève sans ambition et démotivé… Pourtant, du jour où il a décidé de monter sa première entreprise, il aurait pu déplacer des montagnes tant la motivation était grande. Pour couronner le tout, cet élève tant redouté des professeurs pèse aujourd’hui des millions d’euros. Comme quoi ! J’aime ces discours passionnants et si inspirants…. On peut se sortir de chaque situation merdique. Cela s’applique aussi bien au domaine professionnel que personnel. Qui n’a jamais cru être au fond du gouffre – moi la première – en ayant la sensation de ne jamais parvenir à en sortir ?!

L’autre concept qui revient régulièrement et que j’essaye d’appliquer depuis quelques mois (genre 2 ans même si c’est loin d’être évident)… C’est l’importance de sortir de sa zone de confort. L’expression « La vie débute hors de ta zone de confort » prend tout son sens.

« Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études » se compose de 2 grandes parties.
Partie 1 : Apprendre en s’amusant ou comment s’éduquer efficacement au XXIème siècle
Partie 2 : Créer son entreprise et devenir libre

La première partie a su me conforter dans ce que je pensais et m’a surtout rappelé qu’on avait tous tendance à se reposer sur ses lauriers. Une fois que nous avons fini nos études, la tentation est grande de ne plus rien apprendre, de ne plus nous former. Grosse erreur ! La deuxième partie m’a plus intéressée car elle concerne essentiellement ce que je « recherchais ». Elle entre vraiment dans le vif du sujet en expliquant concrètement comment créer et vivre de son entreprise.

Il n’est pas obligatoire de vouloir monter sa boîte pour s’intéresser à cet ouvrage. Il répond à de nombreuses problématiques et est une vraie mine d’informations. Il permet aussi de se donner un bon coup de pied aux fesses de manière générale. Peut-être que « Tout le monde n’a pas la chance de rater ses études » sera l’outil idéal pour entreprendre une activité culturelle, artistique ou sportive, lancer un blog, un e-shop, une entreprise, etc. Les possibilités sont infinies à partir du moment où nous sommes conscients que tout est possible. Il suffit d’y croire, d’oser et de se donner les moyens.

Avez-vous envie de lire « Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études » d’Olivier Roland ?

flèche - copie

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook, Twitter, Instagram et Hellocoton !

8 J'aime

You Might Also Like

18 Comments

  • Reply
    Laure
    3 février 2017 at 10 h 33 min

    Hello ! Comme toi je travaille à mon « futur moi en freelance » ou plutot à mon « futur moi indépendant ». Je suis Oliver Rolland depuis un moment maintenant (et même bien avant la sortie de son livre) et je le trouve vraiment très inspirant. Sa chaine youtube est aussi très sympa à suivre. Ces videos y sont instructives et courtes. Il essaye toujours de fournir des informations utiles, pratiques et applicables par tous et c’est ce que j’aime par dessus tout. Ce qu’on imagine impossible devient réalisable.

    • Reply
      Fanny
      7 février 2017 at 10 h 18 min

      Il faudrait que je m’attarde sur ses vidéos youtube … Tu as bien résumé mon ressenti à son égard :)

  • Reply
    Annabelle (annadav10)
    3 février 2017 at 17 h 14 min

    Je vais m’intéresser à cet auteur. J’ai 41 ans et suis assistante de direction trilingue depuis 13 ans dans une boite. Je crois que cette entreprise ne me correspond plus voire même ce métier…. je suis en train de faire les démarches pour la quitter. C’est une décision lourde avec 2 enfants en bas âge et un mari (qui me soutient). J’entame un bilan de compétence en mars qui m’aidera j’espère à trouver la voie, MA voie…. savoir ce dont on ne veut plus est déjà un bon début non?!

    • Reply
      Fanny
      7 février 2017 at 10 h 20 min

      C’est clairement un bon début, et parfois même la moitié du chemin.
      Faire un bilan de compétences ne peut être que positif… Sans t’apporter de révélations, il peut te donner de sérieuses pistes.
      En tout cas, je te souhaite de trouver ta voie :)

  • Reply
    Samsha
    3 février 2017 at 19 h 21 min

    Merci d’avoir parlé de ce livre! Tu as bien piqué ma curiosité, il a l’air très intéressant!!

    • Reply
      Fanny
      7 février 2017 at 10 h 20 min

      Il l’est ! N’hésite pas à l’occasion ! :)

  • Reply
    Myam
    3 février 2017 at 22 h 59 min

    Eh bien… tu me donnes envie de lire ce bouquin en effet.
    Je me retrouve dans ce que tu écris sur de nombreux points et peut-être que ce livre saurait m’aider dans cet océan de manque de confiance en moi et d’hésitation quotidienne qui planent au dessus de ma petite tête.

    Merci à toi pour la découverte,
    je te souhaite un bel épanouissement alors :)

    • Reply
      Fanny
      7 février 2017 at 10 h 21 min

      « océan de manque de confiance en moi et d’hésitation quotidienne qui planent au dessus de ma petite tête »
      => Mais c’est moi ! :D
      Personnellement, il m’a fait beaucoup de bien… Je ne peux que te le conseiller et te souhaiter également un bel épanouissement :)

  • Reply
    Summer Girl
    4 février 2017 at 0 h 51 min

    Je suis en pleine remise en question et je travaille sur un projet qui j’espère verra le jour dans les semaines à venir alors oui ce livre m’intéresse particulièrement ; )

    • Reply
      Fanny
      7 février 2017 at 10 h 22 min

      Ton projet suscite grandement ma curiosité… Hâte d’en savoir plus ;)

  • Reply
    céline
    4 février 2017 at 12 h 09 min

    Ca a l’air très intéressant.
    Je n’ai pas eu le bac et pourtant j’ai un job sûr avec un salaire honorable. Mes collègues ne sont pas les meilleurs qu’on puisse rêver, mais ça me passe au dessus, m’apprend à ne pas être comme eux.
    Je ne suis pas carriériste et privilégie une vie personnelle dans le bonheur et la sérénité. Ca me va bien comme ça.
    J’ai aussi la chance de pouvoir changer facilement de domaine de travail quand ça ne plait plus.
    J’ai des horaires aisées, mon boulot ne me stresse pas, une fois chez moi je n’y pense plus, je n’ai pas de « devoirs » à la maison. J’ai quand même des collègues de bureau qui se rendent malades…(WTF !)
    Un boulot « freelance » ne m’a jamais traversé l’esprit… et puis quoi faire ?! lol
    J’avais pensé il y a quelques mois, faire de la présentation à domicile de bijoux avec statut VDI (en plus de mon travail, genre comme les réunions Tupperware). Etant fonctionnaire, faut que je fasse une demande écrite pour un cumul d’activité, et ce type de travail secondaire ne me serait pas autorisé… alors je n’ai pas tenté et me suis remise en question, me suis demandée si je voulais vraiment faire ça, si j’aurais des clientes potentielles étant donné que j’ai peu d’ami-ES- dans un milieu d’hommes. That is the question…

    • Reply
      Fanny
      7 février 2017 at 10 h 24 min

      Tu es l’exemple même… Tu n’as pas ton bac et cela ne t’a pas empêché d’avoir un boulot sûr.
      Combien peuvent prétendre à ça en ayant leur bac, voire bac +3 ou 5 ! Comme quoi, il n’y a pas de règles prédéfinies.
      Quant à la présentation de bijoux, si c’est vraiment un projet qui te tient à coeur, ça se fera… Sinon, c’est que ce n’était pas si important que ça ! :)

      • Reply
        Céline
        7 février 2017 at 15 h 18 min

        Avec du recul, je suis contente de mon parcours effectué jusque là.
        Bien que mon avenir était incertain au lycée, une fois ma voie trouvée j’ai tout fait pour y arriver, malgré le peu de soutien que j’ai eu.
        J’ai commencé à bosser à 20 ans, et j’ai bien pu gonfler mon PEL !
        Aucun regret. C’est ce qui compte.

  • Reply
    Nolwenn
    6 février 2017 at 13 h 21 min

    Ce livre me fait de l’œil depuis longtemps, je pense l’offrir à un proche… J’adore ce point de vue, cela remotivera peut-être ceux qui ne rentrent pas dans le moule et qui, à tort, se pensent sans compétences.
    Merci pour cette revue ! :)

    • Reply
      Fanny
      7 février 2017 at 10 h 29 min

      C’est exactement ça ! Dans le système scolaire, on ne compte plus le nombre de personnes écartées, mises de côté voire dévalorisées car elles ne parviennent pas à entrer dans le moule.
      N’hésite pas à l’offrir… Tu pourras aussi en profiter pour le feuilleter :)

  • Reply
    Jenny0o0o0o
    7 février 2017 at 11 h 40 min

    Tu as raison les études aident à un meilleur job. Mais le but finalement est de trouver le travail qui ne nous donne pcq envie de pleurer tous les lundis matin. Tampi si ca paye moins du moment qu’on vive mieux :)
    Et sinon oui je veux bien ton parcours. Qu’on te découvre un peu + :)

  • Reply
    lae
    12 février 2017 at 22 h 43 min

    Je pensais avoir déjà commenté mais non ! Depuis le temps que ce livre me titille et vu ton retour je vais me laisser tenter (et bon vu que cette année devrait être la bonne) autant prendre tous les conseils d’où qu’ils viennent !!
    J’adore le titre en vrai ^^

    • Reply
      Fanny
      12 février 2017 at 23 h 47 min

      Tu me diras ce que t’en penses ! ;)

Leave a Reply