Livres

Vacances j’oublie tout… Et je lis !

A l’instar de l’an dernier (vous aviez beaucoup aimé !), je vous dévoile mon choix de livres pour les vacances. Chaque année, la saison estivale est encore plus propice à la lecture. En plus des traditionnelles balades et des restos en terrasse, je profite des vacances pour passer du temps en famille, jouer au Uno (on rigole pas ^^) ou à des jeux de société, me détendre (autant que mon cerveau me l’accorde)…Et lire ! Choisir mes livres de vacances est devenu un petit plaisir dont je ne me lasse pas.

livres vacances

missA peine commencé, j’ai décidé de refermer ce livre préférant le garder pour mes vacances… J’ai très vite senti le roman idéal pour passer un excellent moment. Miss You se déroule sur près de 20 ans et suit les aventures de Tess et Gus. Je suis toujours très friande de ce genre d’histoires romantiques. En plus, les avis sont excellents. Hâte de le découvrir !

Résumé : Et si votre âme soeur était un visage caché dans la foule ? « Aujourd’hui est le premier jour du reste de ta vie. » Cette phrase, Tess l’a vue des centaines de fois sur une assiette chez elle, dans le sud de l’Angleterre. En cet été 1997, la jeune fille ne peut s’empêcher d’y songer tandis qu’elle savoure la fin de ses vacances idylliques à Florence avec sa meilleure amie. Car sa vie est bel et bien sur le point de changer : elle s’apprête à entrer à l’université. À son retour pourtant, une terrible nouvelle va bouleverser son existence à jamais. Gus est aussi en vacances à Florence, avec ses parents. La vie de sa famille a déjà changé de manière soudaine et tragique depuis que son frère a disparu, et Gus ne pense qu’à une chose : voler de ses propres ailes. À la rentrée, lui doit entamer des études de médecine. Ce jour-là, ces deux inconnus admirent côte à côte la basilique San Miniato al Monte… Au cours des seize prochaines années, leurs chemins vont se croiser et se recroiser, quelques secondes à peine, sans que l’un ou l’autre ne s’en aperçoive. Séparés par la distance et leurs destins respectifs, auront-ils un jour l’occasion de se découvrir ?

musso

Le plaisir coupable des vacances : un petit Musso ! Gentiment prêté par ma tante, j’ai décidé de lire Un appartement à Paris. Même si les avis ne sont pas dithyrambiques, j’ai quand même envie de découvrir son dernier roman… D’autant plus que j’ai un peu renoué avec cet auteur après l’avoir effrontément boudé pendant des années !

Résumé : Paris, un atelier d’artiste caché au fond d’une allée verdoyante. Madeline l’a loué pour s’y reposer et s’isoler. À la suite d’une méprise, cette jeune flic londonienne y voit débarquer Gaspard, un écrivain misanthrope venu des États-Unis pour écrire dans la solitude. Ces deux écorchés vifs sont contraints de cohabiter quelques jours.   L’atelier a appartenu au célèbre peintre Sean Lorenz et respire encore sa passion des couleurs et de la lumière. Terrassé par l’assassinat de son petit garçon, Lorenz est mort un an auparavant, laissant derrière lui trois tableaux, aujourd’hui disparus. Fascinés par son génie, intrigués par son destin funeste, Madeline et Gaspard décident d’unir leurs forces afin de retrouver ces toiles réputées extraordinaires.   Mais, pour percer le véritable secret de Sean Lorenz, ils vont devoir affronter leurs propres démons dans une enquête tragique qui les changera à jamais.

kinsella

Sophie Kinsella est incontestablement une des références de la chick lit. C’est loin d’être un de mes genres littéraires préférés, mais régulièrement, j’apprécie la lecture d’un livre de filles. De cette auteure, j’avais notamment été conquise par Les Petits Secrets d’Emma. J’avais beaucoup ri ! J’espère à nouveau passer un excellent moment.

Résumé : À Londres et dans le Somerset, de nos jours. Sorties culturelles, soirées animées, restos branchés, job de rêve dans une grande agence de pub, d’après ses comptes Facebook et Instagram, Katie, 26 ans, vit la vie géniale des it-girls de Londres. En réalité, elle loue une fortune une chambre minuscule dans une coloc à presque deux heures du centre, vit sur un budget tellement serré qu’elle doit parfois choisir entre un repas et un « mokaccino » hors de prix et travaille pour une boss cauchemardesque. Et quand cette dernière décide de la virer sous un prétexte pour le moins léger, Katie n’a d’autre choix que de rentrer chez son père dans le Somerset. Mais pas question de se laisser abattre. Londres ne veut pas d’elle ? Katie va trouver un moyen de faire venir Londres à elle et de faire de la ferme familiale l’endroit le plus hype de tout le Royaume-Uni. Tellement hype qu’il pourrait bien attirer les hipsters de la capitale et avec eux, de vieilles connaissances… 

biendesciels

Clairement, ce sont le titre et le résumé qui m’ont donné envie de le lire ! Ce premier roman a tous les ingrédients pour me plaire. On suit l’histoire de cinq narrateurs âgés de 12 à 71 ans, aux questionnements universels. Bien des ciels au-dessus du septième semble si poétique. Hâte de faire la connaissance de Lou, Eva, Casper, Elsie et Jos !

Résumé : Eva, Lou, Casper, Elsie, Jos. Cinq narrateurs, cinq voix dont les questionnements sont universels. Eva et Elsie, deux sœurs que tout oppose. L’aînée, éclatante, aime Casper – peintre passionné, qui est fou d’elle –, mais n’ose plaquer mari et enfants pour lui. La cadette, malheureuse en amour, se trouve nulle et se dédie aux autres. Tandis que Lou, sa nièce malicieuse, la trouve géniale. Et Jos, leur père et grand-père, se noie dans l’alcool de peur de regarder la vie en face. Leurs histoires sont faites de bonheurs inattendus, de complications dérisoires, de secrets trop lourds à porter, d’obstacles insurmontables et de tentatives désespérées pour tout sauver.

bojangles

C’est le livre du club de lecture du mois d’août ! Bien obligée de le lire ^^ Plus sérieusement, je ne compte plus le nombre de personnes qui m’ont recommandé ce premier roman. Les avis sont excellents… Je me languis de me plonger dans cette histoire d’amour fou.

Résumé : Devant leur petit garçon, ils dansent sur « Mr. Bojangles » de Nina Simone. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir et la fantaisie. Celle qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible. Elle les entraîne dans un tourbillon de poésie pour que la fête continue, coûte que coûte. L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom.

rose

Ce premier roman a obtenu le prix du livre romantique. Cela présage une sacrée belle histoire ! Là encore, le résumé a déjà su me séduire. C’est aussi l’occasion de découvrir les livres parus aux éditions Charleston dont j’entends tellement parler (il serait temps) !

Résumé : Lola a été adoptée à l’âge de trois mois. Près de trente ans plus tard, elle travaille dans le salon de thé de ses parents, en attendant de trouver enfin le métier de ses rêves : libraire. Sa vie va basculer lorsqu’elle apprend que sa grand-mère biologique, qui vient de décéder, lui a légué un étrange héritage : une maison et son histoire dans le petit village d’Aubéry, à travers des lettres et des objets lui apprenant ses origines. Mais tous les habitants ne voient pas d’un bon oeil cette étrangère, notamment Vincent, son cousin. Et il y a également le beau Jim, qui éveille en elle plus de sentiments qu’elle ne le voudrait… Réveiller les secrets du passé lui permettra-t-il de se tourner vers son avenir ?

gavalda

Avec Anna Gavalda, je suis souvent mi-figue mi-raisin. Son incontournable roman Ensemble, c’est tout fait partie de mes 10 livres les plus marquants. Ses autres romans ne m’ont pas autant – voire pas trop – emballée. Je reste toute de même très curieuse de découvrir ses 7 nouvelles. L’occasion également de me servir de ma liseuse… Moi l’accro au papier !

Résumé : On me demande d’écrire quelques mots pour présenter mon nouveau livre aux libraires et aux critiques et, comme à chaque fois, ce sont ces quelques mots qui sont les plus difficiles à trouver. Je pourrais dire que c’est un recueil de nouvelles, que ce sont des histoires, qu’il y en a sept en tout et qu’elles commencent toutes à la première personne du singulier mais je ne le vois pas ainsi. Pour moi, ce ne sont pas des histoires et encore moins des personnages, ce sont des gens. De vrais gens. Pardon, de vraies gens. C’est une faute que j’avais laissée dans mon manuscrit, « la vraie vie des vrais gens », avant que Camille Cazaubon, la fée du Dilettante, ne me corrige : l’adjectif placé immédiatement avant ce nom se met au féminin. Quelles gens ? Certaines gens. De bonnes gens. Cette règle apprise, je suis allée rechercher tous mes « gens » pour vérifier que tous s’accordaient bien et j’ai réalisé que c’était l’un des mots qui comptait le plus grand nombre d’occurrences. Il y a beaucoup de « gens » dans ce nouveau livre qui ne parle que de solitude. Il y a Ludmila, il y a Paul, il y a Jean (!) et les autres n’ont pas de nom. Ils disent simplement « je ». Presque tous parlent dans la nuit, pendant la nuit, et à un moment de leur vie où ils ne différencient plus très bien la nuit du jour justement. Ils parlent pour essayer d’y voir clair, ils se dévoilent, ils se confient, ils fendent l’armure. Tous n’y parviennent pas mais de les regarder essayer, déjà, cela m’a émue. C’est prétentieux de parler de ses propres personnages en avouant qu’ils vous ont émue mais je vous le répète : pour moi ce sont pas des personnages, ce sont des gens, de réelles gens, de nouvelles gens et c’est eux que je vous confie aujourd’hui. (A.G.)

Livres pour les vacances – Qu’avez-vous lu ou prévu de lire ?

flèche - copie

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur
Facebook / Twitter / Instagram / Hellocoton !

Enregistrer

7 J'aime
Previous Post Next Post

You Might Also Like

8 Comments

  • Reply Djahann 7 août 2017 at 9 h 17 min

    Comme d’hab, je prévois de lire plein de romans et finalement…. je me contente de magazines pourris !
    enfin là j’ai quand même terminé celui que tu avais conseillé sur la micro entreprise en 80 questions. Et c’est vrai qu’il est bien car il est simple, mais répond à toutes les questions que l’on peut se poser et explique bien les démarches et donne de bons conseils pour démarrer.

    • Reply Fanny 9 août 2017 at 8 h 39 min

      Ha je suis contente que le livre ait pu répondre à tes questions. Les magazines pourris sont limite une institution en vacances !!! :D

  • Reply Jennyooooo 7 août 2017 at 14 h 12 min

    7 bouquins tres optimiste. Tu pars combien de temps ? Lol. Moi aussi jai tendance à en prendre des tonnes peur de manquer ou d’ouvrir un livre qui ne me plait pas du tt lol

    • Reply Fanny 9 août 2017 at 8 h 41 min

      Haha ! Bah 6 mois pourquoi ?! :D
      Moi aussi j’ai toujours peur de ne pas avoir assez… Et j’ai toujours trop !

  • Reply Charlotte 7 août 2017 at 18 h 54 min

    En attendant Bojangles <3
    Et les Lettres de Rose est très chouette aussi. J'ai pris beaucoup de plaisir à le lire, c'était une belle surprise :)

    Bonnes vacances !

    • Reply Fanny 9 août 2017 at 8 h 43 min

      Quasiment fini En attendant Bojangles ! Tu me donnes encore plus envie de lire Les lettres de Rose :)

  • Reply Samsha 7 août 2017 at 20 h 49 min

    Pour moi pas de vacances mais une bonne liste de lecture pour m’évader durant les trajets en RER : « Sucre noir », « Et j’ai dansé pieds nus dans ma tête », « Le manoir de Tyneford » et « Ruby ».

    • Reply Fanny 9 août 2017 at 8 h 46 min

      Tout le monde me recommande Et j’ai dansé pieds nus… Hâte d’avoir ton retour ! Moi j’ai quasiment fini En attendant Bojangles ! ;)

    Leave a Reply