Humeurs

L’importance de déconnecter

Il y a une semaine, nous sommes partis quelques jours à Nantes… Histoire de profiter tous les quatre, de faire du repérage mais également de nous accorder une pause bien méritée après beaucoup de travail.

Lors de ce séjour nantais, je suis parvenue à vraiment déconnecter du travail, du blog, des réseaux sociaux, etc. Et ce que ça fait du bien ! J’ai pris conscience que le monde n’allait pas s’arrêter de tourner parce que je ne publiais pas d’article sur le blog pendant une semaine. Depuis le lancement d’Anything is possible il y a plus de 3 ans, j’ai toujours mis un point d’honneur à préparer et programmer des articles lors de mes vacances. Là, faute de temps, je n’ai pu respecter cette décision.

Je suis partie « en vacances » en ayant programmé aucun article, en n’ayant pas eu le temps de répondre aux commentaires (j’ai un retard immense que je compte bien rattraper ce week-end… Répondre à chaque commentaire est toujours aussi important pour moi). Je n’avais même pas annoncé les résultats des concours fraichement terminés ! Malgré tout, je suis partie l’esprit tranquille ! C’est aussi me rappeler que je blogue par passion et qu’en aucun cas, Anything is possible est mon travail. Il n’est pas une source de revenus qui rendrait mon blog très certainement contraignant. J’ai la liberté de poster quand je veux, ce que je veux et de refuser 95% des partenariats proposés.

Il est toujours important de se fixer des priorités dans la vie… Avant mon départ, mon urgence était de boucler tout le travail en cours pour lequel je m’étais engagée. Ce ne fut pas une mince affaire mais j’ai pu honorer les différents contrats. Il faut dire que ces derniers temps ont été un peu épuisants entre ma vie de maman, le blog, mes missions régulières, le lancement de mon agence de communication spécialisée en littérature, les réseaux sociaux, etc. Mais je ne me plains pas, j’adore ça et je suis passionnée ! Il faut bien tout ça pour combler mon cerveau en perpétuelle ébullition !

Tout cela pour dire que peu importe votre quotidien et vos domaines d’activité, il est absolument primordial de déconnecter régulièrement. En toute transparence, pendant mon long week-end de vacances, j’ai dû gérer quelques mails urgents, envoyer des textes qui attendaient d’être relus, regarder Instagram ou encore Facebook. Mais je ne me suis pas mis la pression parce que je n’avais pas d’article à publier sur le blog, je ne me suis pas mis la pression à poster une photo sur Instagram ou un post sur Facebook. J’ai également regardé de très loin la vie parfaite d’Instagram et ça m’a fait du bien… Juste retrouver le plaisir de suivre de jolis comptes et d’admirer de belles photos.

Prenez le temps de souffler, de profiter et de vivre ♡

 

 

 

 

 

2 J'aime

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply
    Ornella
    12 mai 2018 at 17 h 38 min

    Moi, j’ai vachement de mal à déconnecter, surtout que je n’ai pas d’horaires de bureau classiques donc je m’en veux et je du coup, je veux bosser tout le temps pour « rattraper ».

  • Reply
    oma
    13 mai 2018 at 0 h 28 min

    Cool que tu aies pu passer ce petit séjour pour souffler un peu :)
    Et comme tu le dis, ton blog ne doit pas devenir contraignant pour toi :) Bon dimanche et bon courage pour tes milliers d’activités à mener de front ;)

  • Reply
    Lisa Giraud Taylor
    13 mai 2018 at 15 h 28 min

    Coucou,
    Je suis réellement la reine de la déconnexion parfois ! Limite je me demande hebdomadairement si je ne vais pas réduire mes apparitions sur le net… Déjà, je garde Twitter que pour lire les posts musique/foot/ciné (les autres ne m’intéressent pas), et communiquer avec mes potes bluriens et autres dingos…
    Je me contente de poser sur Insta et je prévois mes articles sur le blog en début de mois… Je rassemble tout en un week-end. Je bosse 8h par jour et je suis libérée de ce point…. ce qui ne m’empêche pas de rajouter un article en cours de mois quand cela est nécessaire (article sur un album, un film etc.).
    Le reste est l’écriture de mes romans et mes livres à lire… Puis prendre des photos, regarder le ciel, me promener au marché, rigoler avec mes potes au café du coin, papoter avec ma mère qui me regarde comme si j’étais un alien, écouter de la musique, danser en plein milieu du salon… Bref, cela fait longtemps que je suis « vieille » et accrochée à mes années ante-smartphone.
    J’aime la liberté d’Internet (en ce moment, je suis un MOOC sur la science-fiction, j’adooooore), les opportunités de connaissance, de papotage avec mes amis vivant entre l’Australie, le Chili, les USA, et l’Europe (la grande… de l’oural à…) mais j’aime aussi les salles obscures, les salles de concert, la campagne, le jardin, m’occuper de mon petit balcon, parler à mes plantes, rire avec mes amis, regarder le ciel des heures ou lire pendant 4 heures ; D’ailleurs, le smartphone est en charge dans la cuisine, à côté des épices depuis ce matin 10h…. ;) A-t-il couiné ? Sûrement… mais « m’en fous »… je lis ton article…

  • Reply
    Céline
    16 mai 2018 at 15 h 39 min

    Et oui ça fait du bien le temps d’un week-end d’oublier l’ordinateur !!
    Je vais en profiter ce week-end le temps d’un mariage.
    Après ça sera compliqué… Je vais même emmener l’ordi en vacances ! Chose rare.
    On est en plein dans les pré-pré-pré-inscription en crèche. Tout ce fait en ligne et à la moindre info qu’on modifie ou enregistre, faut attendre une validation. Bref c’est chiant. Surtout que nos démarches là seront (très probablement) pour la rentrée de septembre 2019 ! Et qu’entre temps va bien falloir trouver une solution. Mais ça sera le problème suivant, chaque chose en son temps. Bref je ne vais pas m’étendre, tout le monde connaît le pb.

Leave a Reply