Livres

[Lecture] Une dernière chose avant de partir, de Jonathan Tropper

Enfin ! Voilà le premier mot qui me vient en pensant à ce roman… Honte sur moi mais je l’ai traîné pendant de loooooongues semaines. Ma dernière chronique de livre remonte au 7 septembre !!!

Mes attentes devaient être trop élevées… J’étais persuadée d’être conquise et d’accrocher dès les premières lignes. En effet, Jonathan Tropper est un auteur que j’apprécie beaucoup et dont j’ai lu absolument tous les romans. Romans qui m’ont laissés un très bon souvenir. J’avais lu son précédent bouquin « C’est ici que l’on se quitte » en 2010 pendant mon road-trip californien. Il faut reconnaître que le contexte était plus propice au kiff ^^

022-4

Sans être mauvais (ce n’est pas du tout le cas), j’ai trouvé l’histoire particulièrement lente à démarrer. J’ai également eu beaucoup de mal à m’attacher au personnage principal. Résultat : il m’a fallu plus de 150 pages pour être dedans. Pour un livre de 350 pages, ça craint un peu. Le personnage, Silver, la quarantaine est la caricature de l’ancienne rock-star. Il est divorcé, n’a jamais assuré pour son unique fille, et est totalement égocentrique. L’état des lieux n’était pas assez déprimant qu’il apprend – en plus ! – qu’il doit se faire opérer de toute urgence s’il ne veut pas mourir. Et bien entendu, il refuse. De là, on suit les interrogations, les remises en questions et les évolutions des relations entre Silver et ses proches : ses parents, son frère, ses amis, son ex-femme et sa fille. Après avoir englouti les 150 premières pages (ce n’était pas un supplice, mais pas franchement envie de replonger dans le livre après l’avoir fermé), le rythme est plus chouette et on se prend dans l’histoire.

Alors oui, pourquoi m’être infligée tant de pages ? Bon, déjà, il est relativement rare que je ne termine pas un bouquin, et surtout je ne pouvais pas abandonner le dernier ouvrage de cet auteur qui ne m’avait jamais déçue par le passé. Je ne pense pas avoir moins apprécié « Une dernière chose avant de partir » parce-que je suis un peu plus « vieille ». Il est clairement moins abouti que ses autres livres mais aussi moins drôle. Et c’est bien dommage car Tropper se distingue aussi par son style caustique. Et la fin ? On en parle ??? Pas de spoiler mais c’est typiquement le genre de fin que je déteste… Quand c’est au lecteur de décider. J’aime pas ça. Quand je lis un livre, j’aime que l’auteur me tienne la main pour me raconter une histoire du début jusqu’à la fin.

021-3

« Une dernière chose avant de partir » ne fait pas partie des mauvais romans… Je n’ai pas eu l’impression de relire « L’Odyssée » d’Homère (mon traumatisme de 6ème). Mais en définitive, peut mieux faire.

Résumé :

Drew Silver n’a pas toujours fait les bons choix. Sa gloire éphémère de batteur dans un groupe de rock – qu’un seul et unique tube a propulsé brièvement aux sommets des charts – remonte à près de dix ans. Aujourd’hui, il vit au Versailles, une résidence qui accueille des divorcés un peu paumés, comme lui. Pour gagner sa vie, il a intégré un orchestre spécialisé dans les cérémonies de mariages. Son ex-femme, Denise, est sur le point de se remarier. Et Casey, sa fille qui s’apprête à intégrer Princeton, vient de lui confier qu’elle est enceinte – et ce uniquement parce que de ses deux parents, Silver est celui qu’elle répugne le moins à décevoir. Lorsqu’il apprend que sa vie ne tient plus qu’à un fil et que seule une opération peut le sauver, Silver prend une décision radicale : il refuse l’intervention. Le peu de temps qui lui reste à vivre, il veut le consacrer à renouer avec Casey, à devenir un homme meilleur. Pendant que, sous le regard de sa famille au comble de l’exaspération, Silver bataille ferme avec cette question existentielle, chacun se démène pour recoller les morceaux de cette famille désunie, au risque de l’abîmer davantage encore…

Qui est-tu Jonathan Tropper ?

Jonathan Tropper est un écrivain américain né en 1970. Son premier roman, « Plan B », a été publié en 2001. Les éditions Fleuve Noir ont ensuite publié tous ses livres à l’instar de « Le livre de Joe », « Tout peut arriver », « Perte et fracas » et « C’est ici que l’on se quitte ».

Une dernière chose avant de partir : L’avez-vous lu ? Avez-vous aimé ?
Connaissez-vous cet écrivain ? Ses romans ?

flèche - copie

Retrouvez-moi sur Facebook, Twitter, Instagram et Hellocoton !

  J'aime

You Might Also Like

18 Comments

  • Reply
    lae
    11 novembre 2015 at 14 h 51 min

    J’avais accroché sur la couverture (oui j’aime les packagings….^^) mais l’histoire ne m’emballait pas j’ai eu raison on dirait !!

    • Reply
      Fanny
      12 novembre 2015 at 9 h 25 min

      Les couvertures de livre sont ultra importantes… Quand je ne connais pas l’auteur, c’est souvent le titre accompagné de la couv’ qui donnent envie :)
      Tu n’es pas passée à côté d’un chef d’oeuvre ! :D

  • Reply
    Johanna
    11 novembre 2015 at 22 h 03 min

    Hello ! Je traine ce livre depuis des lustres dans ma bibliothèque et (oui j’ai honte) je ne l’ai tjrs pas ouvert… J’ai hâte d’aller l’ouvrir du coup pour qu’on puisse en discuter ensemble ! Plein de bisous. Johanna

    • Reply
      Fanny
      12 novembre 2015 at 9 h 26 min

      Coucou !
      Je serai bien curieuse d’avoir ton avis sur le livre… N’hésite pas à me laisser un petit message quand tu l’auras lu ! ;)
      Bises !

  • Reply
    Cyrielle
    12 novembre 2015 at 12 h 47 min

    Ce livre me tentait bien, merci pour ton avis ! Je ne sais pas si je ne tenterais pas le coup, j’hésite encore, on verra ;)

    • Reply
      Fanny
      12 novembre 2015 at 15 h 02 min

      Lis le, fais une chronique et fais moi signe ;)

  • Reply
    Holly Goli
    12 novembre 2015 at 19 h 13 min

    Pas encore mais ça ne serait tarder. En tout cas, bravo pour ta sélection Culture :) C’est mérité.

    • Reply
      Fanny
      12 novembre 2015 at 19 h 15 min

      Tu me diras quand tu l’auras lu… Enfin tu feras sûrement une chronique ! :)
      Merci beaucoup pour le compliment !

      • Reply
        Holly Goli
        12 novembre 2015 at 20 h 43 min

        J’ai « Un doux pardon » à chroniquer. Depuis le temps que je l’ai lu il serait temps en fait ^^

        • Reply
          Fanny
          12 novembre 2015 at 21 h 12 min

          Hâte de voir ta chronique alors ! :)

  • Reply
    La Bibli d'Onee
    13 novembre 2015 at 7 h 33 min

    J’ai adoré c’est ici que l’on se quitte et j’en ai un autre dans ma pal mais j’espère que ce n’est pas celui-ci parce que le coup de la fin alternative ça c’est rédhibitoire…

    • Reply
      Fanny
      13 novembre 2015 at 8 h 54 min

      On est bien d’accord… Je déteste ça !

  • Reply
    Céline
    13 novembre 2015 at 8 h 58 min

    Je ne connais pas mais je note le nom de cet auteur pour mon prochain (imminent) passage à la médiathèque. Ca me donne une idée d’auteur à chercher comme ça! :)

    • Reply
      Fanny
      13 novembre 2015 at 9 h 07 min

      Alors je te recommande vivement tous ses autres romans en priorité ! J’avais passé d’excellents moments de lecture ! ;)

  • Reply
    Carla
    13 novembre 2015 at 20 h 16 min

    Ni lu ni envie de le lire pour le coup.
    Depuis plusieurs mois, j’ai commencé plusieurs livres sans jamais les terminer. J’aimerais retrouver le goût de la lecture.

    • Reply
      Fanny
      13 novembre 2015 at 22 h 40 min

      Pour retrouver le goût de la lecture, il faut LE bon livre qui te réconciliera !
      Ca fait tellement de bien de lire un bon bouquin :)

  • Reply
    Aziliz
    15 novembre 2015 at 21 h 25 min

    Moi je n’ai pas réussi à le terminer… Mais je n’ai sans doute pas franchi les 150 premières pages!

    • Reply
      Fanny
      16 novembre 2015 at 10 h 16 min

      C’est un peu long 150 pages quand même ! Faut s’accrocher ! :)

Leave a Reply