Livres

[Lecture] L’atelier des miracles, de Valérie Tong Cuong

Je referme le livre « L’atelier des miracles » de Valérie Tong Cuong et je dois vous avouer que je suis mi-figue mi-raisin.

017-3

La lecture de ce roman est facile et agréable, c’est bien écrit, les personnages sont attachants… Pourtant, il n’y a guère eu de miracle de mon côté. J’ai eu la sensation de rester au bord de la route et à aucun moment de participer au voyage. Sauf sur les 50 dernières pages ! (Ca ne fait pas très lourd sur 250 !)

On suit la rencontre de trois âmes en peine, Mariette, Millie et Monsieur Mike. Ces personnes abîmées par la vie vont toutes se rendre à l’Atelier des miracles tenu par Jean… Sorte de foyer exceptionnel qui répare les âmes esseulées. Peu importe son parcours de vie, sa situation sociale et son environnement familial, à un moment, tout le monde peut perdre pied. Ces personnages dépeints avec justesse et tendresse nous montrent à quel point les rencontres bouleversent notre vie. Les trois personnages sont pris en charge par un bienfaiteur… Mais peut-on vraiment donner sans recevoir ?

015-2

« L’atelier des miracles » est clairement dans la veine actuelle de tous « les romans qui rendent heureux »… A croire que nous sommes tous à la recherche de choses qui nous font du bien. Mais ce livre n’a pas du tout eu l’effet escompté sur moi. Je dois même reconnaître que son prix de l’optimisme reste un petit mystère. J’ai trouvé toute cette histoire un peu trop mécanique. Certes, les personnages sont bien décrits mais je n’ai pas été particulièrement émue par leur histoire. Quelques clichés viennent aussi plomber par moment le roman.

J’ai lu ce livre très rapidement et sans déplaisir… Mais je n’ai pas ressenti l’excitation provoquée par certaines œuvres qui vous poussent à ne pas poser le bouquin, ne serait-ce qu’une minute. Peut-être suis-je passée à côté ! J’ai hâte de connaître vos avis sur ce livre !

Résumé :

Prof d’histoire-géo mariée à un politicien narcissique, Mariette est au bout du rouleau. Une provocation de trop et elle craque, envoyant valser un élève dans l’escalier. Mariette a franchi la ligne rouge.
Millie, jeune secrétaire intérimaire, vit dans une solitude monacale. Mais un soir, son immeuble brûle. Elle tourne le dos aux flammes et se jette dans le vide.
Déserteur de l’armée, Monsieur Mike a fait de la rue son foyer. Installé tranquillement sous un porche, il ne s’attendait pas à ce que, ce matin, le « farfadet » et sa bande le passent à tabac.
Au moment où Mariette, Millie et Mike heurtent le mur de leur existence, un homme providentiel surgit et leur tend la main – Jean, qui accueille dans son Atelier les âmes cassées, et dont on dit qu’il fait des miracles.
Mais peut-on vraiment se reconstruire sans affronter ses fantômes ? Avancer en se mentant et en mentant aux autres ? Ensemble, les locataires de l’Atelier vont devoir accepter leur part d’ombre, tandis que le mystérieux Jean tire les ficelles d’un jeu de plus en plus dangereux.

Qui es-tu Valérie Tong Cuong ?

Valérie-Tong-Cuong-Photo-c-Delphine-Jouandeau-Lattes.couleur

Valérie Tong Cuong a travaillé 8 ans en entreprise avant de tout lâcher pour se consacrer à l’écriture et à la musique. Elle a écrit des romans, des nouvelles et des scénarios pour la télévision et le cinéma. En littérature, elle s’est démarquée avec le livre « Providence » sorti aux Éditions Stock en 2008. Elle a également chanté et écrit pour Quark, un groupe pop-rock indépendant.
Elle est mariée et mère de trois enfants.

L’atelier des miracles : L’avez-vous déjà lu ? Avez-vous aimé ? Ou avez-vous envie de le lire ?

flèche - copie

Retrouvez-moi sur Facebook, Twitter, Instagram et Hellocoton !

  J'aime

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply
    Marie-France du blog ilpleutsurmavie
    26 mai 2015 at 9 h 34 min

    Comme toi, je n’ai pas accroché, moi c’est plus grave, je n’ai pas réussi à le terminer, peut-être devrais-je réessayer mais pour l’instant d’autres romans m’ont rendue folle de joie!
    Merci Fanny pour cet article super intéressant!
    bisous!

    • Reply
      Fanny
      26 mai 2015 at 13 h 36 min

      Pourtant, les 50 dernières pages sont vraiment les meilleures ;)
      Merci pour ton commentaire !
      Bisous

  • Reply
    Holly Goli
    26 mai 2015 at 22 h 11 min

    Je me le note dans un coin alors :)

    • Reply
      Fanny
      26 mai 2015 at 22 h 24 min

      ;)

Leave a Reply