Livres

[Lecture] La fille de son père, d’Anne Berest

Après Central Park de Guillaume Musso, j’ai eu envie de changer radicalement de registre en choisissant dans ma bibliothèque La fille de son père d’Anne Berest.

La fille de son pere Anne Berest 1

La fille de son père est le premier roman d’Anne Berest… Et je voue une certaine passion aux premiers romans des écrivains. Je trouve toujours très intéressant de lire le premier livre d’un auteur qui est souvent déterminant pour sa carrière. L’histoire s’intéresse à trois sœurs que la vie a éloignées et qui se retrouvent chez leur père pour l’anniversaire de l’aînée. Leur mère est décédée lorsqu’elles étaient enfants. A ce dîner, elles retrouvent ainsi leur belle-mère qu’elles n’apprécient pas, et réciproquement. L’ambiance est lourde et tendue dans cette famille. A la fin de la soirée, la belle-mère lâche une petite bombe en révélant à demi-mot que la sœur aînée n’a pas le même père.

Ce secret de famille est le point central du livre… Ce roman centré sur les relations familiales est très juste. J’ai apprécié la façon dont Anne Berest présente les personnages avec leurs qualités et leurs défauts, et le traitement de ce secret de famille. Pas de pathos, de cris, de larmes… Tout est dans la retenue, dans la mesure. Anne Berest explore subtilement les peurs liées à la filiation… Et si ce n’était pas mon « vrai » père ? Ou ma « vraie » mère ? Quel enfant n’a jamais imaginé le temps d’un instant avoir été adopté ? D’autant plus qu’on entend les chiffres aux informations du nombre d’enfants « illégitimes » dans l’ignorance totale du père.

L’histoire est très bien construite… J’ai vraiment apprécié la liaison entre le début et la fin du roman… Et que chaque chapitre s’articule autour d’un repas de famille : un anniversaire, la toussaint, Noël, le réveillon du Jour de l’An.

La fille de son pere Anne Berest 2

Ce premier roman est facile à lire, l’écriture est fluide… Pourtant, j’ai régulièrement été « gênée » pendant la lecture. Je ne saurais dire pourquoi mais j’ai eu le sentiment – étrange – d’avoir déjà lu ce livre. Comme lorsqu’on est pris d’une sensation de déjà-vu. J’ai remonté dans mes souvenirs (pas très loin ! le livre est sorti en 2010) mais impossible de savoir. Soit je l’ai lu lors d’une faille spatio-temporelle qui m’aurait fait perdre la mémoire. Soit c’est fortement inspiré d’un autre roman. Si quelqu’un a lu La fille de son père, je serais vraiment curieuse d’avoir votre ressenti.

Dans l’ensemble, j’ai apprécié ce livre que j’ai trouvé très réussi et convaincant pour un premier roman… Je suis curieuse désormais de découvrir les autres bouquins d’Anne Berest. Elle entre dans la lignée des « jeunes » auteurs français contemporains que j’aime lire.

La fille de son pere Anne Berest 3

Résumé :

« Trois sœurs que la vie a éloignées se retrouvent chez leur père à l’occasion d’un dîner d’anniversaire. Dans la maison d’enfance, les souvenirs affleurent. Les gestes deviennent nerveux, les langues fourchent et les rancœurs s’invitent autour de la table. Au dessert, un secret de famille est révélé. Une bombe à retardement qui va, sourdement, modifier le quotidien de chacune des filles. Un premier roman acéré, qui sonde les rapports doux-amers de trois jeunes femmes et d’un père. »

Qui est Anne Berest ?

Après un poste de rédactrice en chef et une collaboration avec Edouard Baer, Anne Berest publie son premier roman La fille de son père en 2010. Ensuite, elle interprète le rôle d’un médecin dans « La guerre est déclarée » de Valérie Donzelli. Avec cette dernière, elle co-écrit le scénario du téléfilm « Que d’amour ». Elle a publié d’autres romans comme Les Patriarches, Sagan 1954 et Recherche femme parfaite.

La fille de son père : Avez-vous lu ce livre ? Connaissez-vous Anne Berest ?

flèche - copie

Retrouvez-moi sur Facebook, Twitter, Instagram et Hellocoton !

  J'aime

You Might Also Like

8 Comments

  • Reply
    Céline
    16 décembre 2015 at 10 h 48 min

    Je ne connais pas du tout ce livre ni l’auteur… Je suis encore sur mon Stephen King ! J’en suis à la moitié et j’ai du mal à trouver la patte du King… tout paraît trop « normal » pour l’instant, je ne vois pas trop où il veut en venir. J’ai l’impression d’être encore dans l’introduction. Il a une bonne critique alors la fin doit justifier les moyens !!

    • Reply
      Fanny
      16 décembre 2015 at 21 h 31 min

      J’espère alors que la deuxième partie du roman va être une tuerie !

  • Reply
    Miss S
    16 décembre 2015 at 12 h 31 min

    Tu m’as donné envie de lire ce livre :) Ton article est très sympa ^^
    Bises

    • Reply
      Fanny
      16 décembre 2015 at 21 h 31 min

      Oh merci ! Ca fait plaisir !
      Bises :)

  • Reply
    lae
    16 décembre 2015 at 22 h 01 min

    J’admire ton « engloutissement » de livres, j’arrive tjs pas à finir le mien T.T
    Celui la me tente peu vu le sujet, j’en ai marre des histoires de famille en ce moment mais qui sait d’ici quelques mois !!

    • Reply
      Fanny
      16 décembre 2015 at 22 h 09 min

      C’est parce-qu’ils ne lisent pas tes wishlist !! :D (blague de merde du soir !)
      J’arrive à reprendre un « bon rythme » de lecture… Et ce que ça me fait du bien ! :)

  • Reply
    Samsha
    17 décembre 2015 at 0 h 23 min

    Je ne l’ai pas lu, mais je suis doublement intriguée :
    – par cette histoire de faille spatio temporelle
    – par la trame du récit centré sur une famille recomposée

    • Reply
      Fanny
      17 décembre 2015 at 10 h 55 min

      Haha ! Si un jour tu le lis, tu me diras ce que tu en as pensé ! :)

Leave a Reply