Livres

[Lecture] Le Chardonneret, le chef d’oeuvre de Donna Tartt

* Alerte chef d’oeuvre *

J’ai enfin lu Le Chardonneret, le troisième roman de Donna Tartt, qui est absolument exceptionnel. C’est simple, il entre d’office dans mes 10 livres marquants.

On suit l’histoire de Theo Decker, 13 ans, qui bascule en une fraction de seconde d’enfant aimé à orphelin. Il perd sa mère mais aussi toute l’insouciance de sa jeunesse. Il survit miraculeusement à une explosion dans un musée de New York. Il s’enfuit avec un tableau sous le bras, Le Chardonneret de Carel Fabritius. Les débuts du livre et les descriptions liées à l’explosion font particulièrement écho à l’actualité du moment. Theo nous raconte son histoire sur une dizaine d’années (et plus de 1000 pages !). Le tableau pris dans les décombres est le fil d’Ariane de ce roman initiatique.

lechardonneretdonnatart1

Suivre les pérégrinations de Theo, ses réflexions, ses doutes, ses peurs, son quotidien est absolument passionnant. On voyage de New York à Amsterdam en passant par Las Vegas. L’histoire de Theo est servie par une écriture remarquable, fluide et intelligente. Il y a une richesse de vocabulaire et de détails qui font tellement de bien. Je me suis totalement plongée dans la vie mouvementée et compliquée du jeune Theo en ayant envie à chaque page/épreuve de le prendre dans mes bras. Theo est le genre de personnages marquant de la littérature. Un de ceux qu’on n’oublie pas. Après avoir lu quelques dizaines de pages, j’ai très vite réalisé que je tenais entre les mains un chef d’oeuvre incontournable de la littérature. Un livre contemporain propulsé d’office dans la famille très prisée des oeuvres classiques !

lechardonneretdonnatart2

Le livre étant un immense pavé, il m’a accompagnée au cours de nombreuses semaines. Et j’ai été prise d’un sentiment contradictoire vers la moitié du livre. J’avais hâte de le finir pour découvrir ce qui allait arriver au Theo adulte et dans le même temps je redoutais totalement de lui dire adieu. Je me suis tellement attachée à lui au cours de cette lecture. Ces derniers temps, j’ai lu beaucoup de livres vraiment très chouettes. Mais Le Chardonneret sort totalement du lot tant le propos est juste, l’histoire est prenante, les mots sont beaux et forts… Bref, une lecture comme on en aimerait plus souvent. Un livre magistral !

Ce roman d’initiation est construit à la manière d’un thriller… Il n’y a pas une seule page où l’auteure nous perd. Theo a une vie chaotique. Sa mère est décédée, il va quelques temps chez un père alcoolique qui est très loin d’avoir le diplôme de père de l’année, il touche aux drogues, à l’alcool… Le sens même de la vie est également mis à mal au cours de considérations philosophiques. Il règne un certain pessimisme.

lechardonneretdonnatart3

C’est le premier livre de Donna Tartt que je lisais… Et certainement pas le dernier ! Je suis maintenant très curieuse de découvrir ces deux autres ouvrages, et notamment son premier, Le Maître des illusions.

Résumé :

Theo Decker a treize ans. Il vit les derniers instants de sa vie d’enfant. Survivant miraculeux d’une explosion gigantesque en plein New York, il se retrouve seul dans la ville, orphelin, et se réfugie chez les parents d’un ami pour échapper aux services sociaux. Mais cette situation ne pourra être que temporaire. Désormais Theo va comprendre très jeune, qu’il ne peut compter que sur lui-même. Tout ce qui lui reste de cette journée où il a perdu sa mère, c’est un tableau, une toile de maître minuscule, envoûtante, infiniment précieuse et qu’il n’a pas le droit de posséder. Mais il ne peut plus s’en détacher. Et elle va l’entraîner dans les mondes souterrains et mystérieux de l’art.

Qui est Donna Tartt ?

Donna Tartt est une auteure originaire des Etats-Unis. Lors de ses études, elle s’est liée d’amitié avec l’écrivain culte du best-seller American Psycho Bret Easton Ellis. Elle lui a même dédicacé son premier roman Le Maître des illusions. Dix ans après la sortie ce premier chef d’oeuvre, elle a publié Le Petit Copain. Le Chardonneret est son troisième ouvrage. Il a obtenu le Prix Pulitzer de la fiction.

Le Chardonneret : L’avez-vous lu ? Avez-vous déjà lu un roman de Donna Tartt ?

flèche - copie

Retrouvez-moi sur Facebook, Twitter, Instagram et Hellocoton !

11 J'aime

You Might Also Like

24 Comments

  • Reply
    Lion Love Laugh
    28 mars 2016 at 13 h 35 min

    Ce n’est pas trop le genre de livre que je lis d’habitude, mais tu m’as convaincue de le lire ! J’aime beaucoup tes critiques, elles sont toujours hyper intéressantes, et chaque fois tu me donnes envie de lire/voir ce que tu présentes ^^ Bisous :)

    • Reply
      Fanny
      28 mars 2016 at 19 h 42 min

      Tu me fais le plus beau compliment possible ! <3
      Merci et bisous :)

  • Reply
    Lisa
    28 mars 2016 at 14 h 06 min

    J’ai lu le maître des illusions de Donna Tartt que j’ai adoré, tu me donne envie de découvrir celui ci :)

    • Reply
      Fanny
      28 mars 2016 at 19 h 43 min

      Tellement hâte de lire Le Maître des Illusions :)
      Mais j’en ai déjà quelques-uns prévus avant de le découvrir !

  • Reply
    céline
    28 mars 2016 at 18 h 25 min

    Alors, non et non! lol Ce n’est pas le genre d’histoire vers laquelle je me tourne habituellement…les gros drames et tout…en fait ça me fait un peu peur, je me dis que j’ai déjà vécu les miens et ça me suffit bien. Ok là c’est fictif mais bon, quand c’est dans la tête, hein…
    Je viens de commencer Le portrait de Dorian Gray, un style dont je n’ai pas l’habitude non plus, mais faut pas que je lâche!!
    Sinon cet après-midi je suis allée aux 4 Temps, à la base je me cherchais une tenue pour un mariage (une tenue-pas-chère-que-je-pourrais-remettre) que je n’ai pas trouvé…Mais j’ai acheté L’Instant présent de Musso (l’avant dernier du coup qui vient de sortir au format poche, car un nouveau vient de paraître La fille de Brooklyn) et le dernier Delphine De Vigan. Voilà voilà !

    • Reply
      Fanny
      28 mars 2016 at 19 h 49 min

      Pour l’histoire, je comprends.
      Pour Le Portrait de Dorian Gray, accroche-toi… C’est vraiment de la littérature classique, un style dont on n’a pas/plus forcément l’habitude.
      Samedi, à la Fnac, j’ai failli aussi acheter le Musso en poche ! Mais j’y étais pour mon père alors j’ai évité de m’éparpiller sinon c’est la catastrophe !
      Bon courage pour ta tenue ;)

      • Reply
        Céline
        28 mars 2016 at 19 h 57 min

        Je n’y allais pas pour ça non plus, mais je suis passée devant le présentoir nouveautés/meilleurs livres. Alors voilà !!
        Pour oscar Wilde je sens qu’il ne faut surtout pas que je décroche.
        Quant à ta critique, elle est intéressante, mais ce genre de livre je ne sais pas si c’est pour moi, je n’ose pas en tout cas.

  • Reply
    Maghily
    28 mars 2016 at 19 h 51 min

    Je l’ai reçu pour Noël, dans la même édition que toi [j’avais insisté pour recevoir celle-là et pas une autre… Hum]. Je ne l’ai pas encore lu mais je dois avouer que j’appréhende un peu de me lancer dedans. Non pas pour sa taille mais parce que j’avais tenté le Maître des illusions, il y a quelques mois/années et je n’avais pas du tout accroché. Ta chronique me rassure un peu et me rappelle pourquoi j’ai tant désiré acquérir celui-ci ! J’espère qu’il me plair autant qu’à toi. ;)

    • Reply
      Fanny
      29 mars 2016 at 11 h 41 min

      Moi aussi je voulais cette jolie édition ! :)
      Les avis sur Le Chardonneret sont vraiment très partagés… J’espère aussi qu’il te plaira !

  • Reply
    La Bibli d'Onee
    29 mars 2016 at 9 h 03 min

    Je n’arrive pas à m’intéresser à ce roman dont pourtant, à sa sortie, on entendait beaucoup de bien. J’avoue que le monde de l’art ne m’intéresse pas plus que ça, mais en plus j’ai comme l’impression que ce sera un peu comme des scenarii déjà vus chez d’autres et j’ai probablement tort. Un jour, peut-être…

    • Reply
      Fanny
      29 mars 2016 at 11 h 44 min

      Les avis sont vraiment partagés sur ce livre… Pourquoi pas te laisser tenter un jour ;)

  • Reply
    CORENTINE
    29 mars 2016 at 11 h 11 min

    J’ai lu ce livre il y a peu, et je n’ai vraiment pas accroché…Il est tellement long, tellement difficile à lire, non pas à cause d’une écriture trop complexe, mais le récit est inégal, souffrant de trop gros passages à vide ! Théo ne m’a absolument pas touchée. La seule chose qui m’a fait tenir était finalement la destinée du tableau !
    Je me suis quand même procuré Le maître des illusions, car l’auteure a du talent, je le sens !

    • Reply
      Fanny
      29 mars 2016 at 11 h 46 min

      Oh ça a dû être très long comme moment de lecture étant donné que tu n’as pas aimé…
      En effet, l’auteure a beaucoup de talent et j’ai hâte de découvrir Le Maître des illusions :)

  • Reply
    Sabrina de Ca Se Saurait
    29 mars 2016 at 19 h 59 min

    Trop fière que ce soit ma tantinette qui l’ait traduit vers le français ^^ (elle en parle ici http://www.ca-se-saurait.fr/2014/12/09/edith-ans-ecrivaine-et-traductriceutr/ et ça n’a pas été de tout repos pour elle ^^)

    • Reply
      Fanny
      30 mars 2016 at 14 h 07 min

      Tu peux être fière ! Quel boulot titanesque !
      Je suis allée voir le lien… Bravo à elle :)

      • Reply
        Sabrina de Ca Se Saurait
        30 mars 2016 at 14 h 26 min

        Oui et bon… ben du coup faudrait que je le lise mouhahaha quelle vilaine nièce je fais (mais bon ta critique ‘a donné envie !)

        • Reply
          Fanny
          30 mars 2016 at 18 h 34 min

          Tu devrais ! Tu serais encore plus fière de ta tante :)

          • Sabrina de Ca Se Saurait
            30 mars 2016 at 18 h 42 min

            Je vais me lancer (trop d’autres livres en attente pour le blog ça me spamme ^^)

  • Reply
    lae
    31 mars 2016 at 12 h 38 min

    Alors là je ne connaissais pas du tout et j’aime aussi tellement les pavés ^^ mais là je viens de commencer Les Délices de Tokyo (pas vraiment un pavé) mais il est super chouette aussi !!
    Je suis comme toi quand j’adore un livre j’ai du mal à décrocher donc à le finir tellement c’est prenant, tellement on est dedans et depuis 1Q84 j’ai pas revécu ça alors si jamais je me lance dans Le Chardonneret je te dirais ^^

    • Reply
      Fanny
      31 mars 2016 at 18 h 05 min

      Je ne connais pas Les Délices de Tokyo (je vais aller voir !).
      J’avais entendu tellement de bien de 1Q84… Toujours pas lu ! Mais ma liste de livres à lire est grande comme moi (pas si grande finalement ^^) :)

  • Reply
    Camille Ma
    14 avril 2016 at 10 h 31 min

    Bonne critique, ce livre me donne très envie (depuis Noel) mais il faudrait d’abord que je finisse mes encours : la saga des favorites, loin de la foule déchaînée, le nom de la rose … et que je ne craque pas comme je l’avais fait avec l’immeuble des femmes seules après ton super article (bon celui la était maigre donc un week end et c’était finis) !!

    • Reply
      Fanny
      14 avril 2016 at 10 h 46 min

      Comme je te comprends… De mon côté, les livres ne cessent de s’accumuler !
      Je pourrais ne plus rien acheter et j’aurais de belles années de lecture devant moi ;)
      En effet, termine d’abord les livres commencés. L’immeuble des femmes se lit tellement bien et facilement que c’est comme une petite gourmandise !

  • Reply
    lacavernedhaifa
    4 janvier 2017 at 15 h 26 min

    L’édition est superbe ! Et le roman aussi ! Je m’étais régalée lors de sa lecture.

    • Reply
      Fanny
      4 janvier 2017 at 17 h 24 min

      Tout pareil ! ;)
      Ravie de voir que tu as apprécié aussi ce livre… Il ne fait pas l’unanimité !

Leave a Reply