Livres

[Lecture] La ballade de l’enfant gris, de Baptiste Beaulieu

Quel bonheur d’avoir découvert La ballade de l’enfant gris écrit par Baptiste Beaulieu ! Après avoir lu Alors vous ne serez plus jamais triste, il me tardait de découvrir son prochain roman.

la-ballade-de-lenfant-triste-baptiste-beaulieu-1

La ballade de l’enfant gris raconte l’histoire de Jo’, un jeune interne en pédiatrie, et celle de No’, un petit garçon de 7 ans hospitalisé pour un mal incurable mais également celle de Maria, la maman de No’. Ce livre est une petite merveille qui m’a complètement bouleversée.

Baptiste Beaulieu est un véritable conteur doublé d’une personne d’exception. Heureusement, dans le monde, il existe des gens comme lui qui se mettent au service des autres pour les soulager, les soigner, panser leurs maux et leurs peines. Baptiste Beaulieu semble consacrer sa vie à soigner les blessures du corps et de l’âme en enfilant tour à tour sa blouse de médecin et son costume d’écrivain bourré de talent.

Dans La ballade de l’enfant gris, j’ai été touchée par une écriture si juste et si émouvante… Le caractère et la personnalité de Baptiste Beaulieu transparaissent à chaque page. On a juste envie de l’aimer et d’être son ami tellement c’est quelqu’un d’incroyable.

la-ballade-de-lenfant-triste-baptiste-beaulieu-3

Sous ces airs de véritable déclaration à l’auteur, j’aimerais surtout vous exprimer mon affection pour ce roman rempli de mots magiques. La ballade de l’enfant gris déborde d’humanité, de générosité et de bonté qui font tellement de bien. J’étais partagée entre une excitation de le lire autant que possible pour connaître la fin de l’histoire et une appréhension de tourner la dernière page et de quitter ces personnages si attachants. Tout le livre est sublimé par un voile de poésie et de fantaisie.

J’ai adoré la construction du roman, alternant une sorte de compte à rebours jusqu’à la déchirure, se déroulant exclusivement à l’hôpital, et la folle recherche de Jo’. Vous allez voyager de Paris à Jérusalem, en passant par Rome, pour une quête initiatique inoubliable. Ce livre offre une véritable réflexion sur la vie, la mort, les apparences trompeuses, les mensonges et les jugements hâtifs.

Avec La ballade de l’enfant gris, Baptiste Beaulieu signe son meilleur roman… A ce rythme-là, je n’ose imaginer mon adoration pour le prochain !

la-ballade-de-lenfant-triste-baptiste-beaulieu-2

Résumé : C’est l’histoire de Jo’, jeune interne en pédiatrie à la personnalité fantasque, à qui tout sourit. C’est l’histoire de No’, un petit garçon de sept ans attachant et joueur, qui est atteint d’un mal incurable et ne comprend pas pourquoi sa maman ne vient pas plus souvent le voir à l’hôpital. C’est l’histoire de Maria, une mère secrète, qui disparaît à l’autre bout du monde au lieu de rester au chevet de son fils. Un matin, dans la chambre de l’enfant, survient un drame qui lie à jamais le destin de ces trois êtres. Jo’ devra tout quitter pour partir sur les traces de Maria et percer ses mystères. 

La ballade de l’enfant gris – Avez-vous lu ce roman ?
Ou un autre de Baptiste Beaulieu ?

flèche - copie

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook, Twitter, Instagram et Hellocoton !

11 J'aime

You Might Also Like

13 Comments

  • Reply
    Céline
    16 novembre 2016 at 12 h 59 min

    C’est le genre de roman qui n’entre pas dans ma zone de confort!!
    Tu en fais une belle critique cependant.
    Mais il me semble t’avoir déjà dit que ces ambiances d’hôpital, de maladie, de tristesse, de mort,… ne sont pas mon fort. J’aime pleuré sur un livre, mais pas sur ces thèmes. Ça réveillerait de vieilles blessures en moi, et je veux pas. Pas que je n’assume pas, mais que le passé est passé et puis voilà.
    Les messages que ce livre semble apporter vont bien au delà, je conçois.
    Mais je passe mon tour cette fois ;)

    • Reply
      Fanny
      16 novembre 2016 at 20 h 44 min

      Je comprends… Je sais que ce thème est difficile pour toi.
      Ce ne sont pas les livres qui manquent ;)

  • Reply
    Cyrielle
    16 novembre 2016 at 13 h 07 min

    Je l’ai acheté à sa sortie et je compte le sortir de ma PAL dès ce soir. J’aime beaucoup Baptiste Beaulieu et j’ai hâte de me replonger dans sa plume, surtout après ton avis ;-)

    • Reply
      Fanny
      16 novembre 2016 at 20 h 44 min

      J’espère que tu ne seras pas déçue !
      Hâte de connaître ton avis :)

  • Reply
    Camille Ma
    16 novembre 2016 at 22 h 03 min

    Je ne connaisnpas cet auteur mais après une critique si entousiaste va falloir que je me le note ! Tu ne raccourcis pas ma liste de lecture !!

    • Reply
      Fanny
      16 novembre 2016 at 22 h 59 min

      Oui c’est un auteur à découvrir :)

  • Reply
    Marine Le Puy des Livres
    16 novembre 2016 at 22 h 31 min

    Je n’étais jusqu’ici pas plus tentée que ça par ce livre mais tu as su me faire changer de sentiment.

    • Reply
      Fanny
      16 novembre 2016 at 22 h 59 min

      Si tu le lis à l’occasion, j’espère qu’il te plaira ! :)

  • Reply
    Summer Girl
    22 novembre 2016 at 10 h 51 min

    En lisant les premières lignes de ta critique je me suis dit non c’est pas pour moi et puis tu as le don de sublimer les choses et ton engouement me donne très envie de le lire, merci une fois de plus pour la justesse de tes mots <3

    • Reply
      Fanny
      22 novembre 2016 at 11 h 46 min

      Merci à toi <3

  • Reply
    lae
    22 novembre 2016 at 23 h 03 min

    Rhalala pour avoir du faire un passage à l’hopital pour Zoé il y a peu je ne peux que passer mon tour même si je me doute à la lecture de ta critique que ce livre a l’air sublime !
    Je suis dans une phase où mort, hopital, accident et autres choses du genre doivent rester loin de moi….Faut dire que la fin de l’automne et l’hiver me donnent toujours envie d’échapper à cette ambiance sombre…..j’aime que les saisons colorées et douces ^^
    A voir pour la suite !

    • Reply
      Fanny
      24 novembre 2016 at 19 h 31 min

      Edouard est également allé à l’hôpital deux fois (deux fois :/) quand il était plus jeune… Mais le livre est si bien tourné et écrit que ça ne m’a pas renvoyé à ces moments-là.
      Et fort heureusement, j’aurais arrêté la lecture sinon !
      Je déteste les hôpitaux mais on ne retrouve pas l’ambiance glauque et sinistre dans le livre… Enfin j’arrête de faire de la pub :D
      Comme je dis toujours, on n’a pas assez d’une vie pour lire tous les livres existants, alors autant se concentrer sur « nos valeurs sûres » !

      • Reply
        lae
        24 novembre 2016 at 23 h 03 min

        Oh tu as connu ça aussi….dur d’être parent en réalité !
        Bon je regarderais ce livre on sait jamais ^^

Leave a Reply