Livres

[Lecture] « Arrête avec tes mensonges », de Philippe Besson

Alerte coup de coeur ! J’ai enfin découvert « Arrête avec tes mensonges » de Philippe Besson… Et j’ai littéralement adoré. L’auteur nous raconte son premier amour quand il était adolescent.

On découvre Philippe Besson en 1984, à l’âge de 17 ans, à Barbezieux. Elève exemplaire, timide et un peu gauche, il fait la connaissance du mystérieux Thomas Andrieu. Telle une évidence, les deux jeunes gens vont tisser une relation aussi intense que fragile. Le premier amour est celui qui marque à vie, qu’on n’oublie jamais. Cette histoire est mise à mal par Thomas qui préfère vivre caché… C’est absolument inconcevable pour lui d’assumer son homosexualité. Il est fils de paysans, sa mère est catholique pratiquante, il a grandi dans un village, dans les années 80. Le contexte n’est pas des plus évidents.

« C’est à ce moment-là qu’on s’est perdus de vue, lui et moi. J’articule ces derniers mots sans y mettre le moindre affect, comme si la vie, c’était ça, simplement ça, se fréquenter et se perdre de vue et continuer à vivre, comme s’il n’y avait pas des déchirements, des séparations qui laissent exsangues, des ruptures dont on peine à se remettre, des regrets qui vous poursuivent longtemps après. »

Philippe Besson nous fait un cadeau juste incroyable en se livrant ainsi, sans réserve mais avec une pudeur touchante. C’est émouvant, délicat, sans fioriture. Son histoire d’amour laissera son empreinte d’une façon ou d’une autre dans tous ses romans. De nombreux thèmes sont récurrents comme le manque, l’abandon et la difficulté d’être soi. Dans son livre Son frère, il ira jusqu’à nommer son héros Thomas Andrieu.

« Je découvre la morsure de l’attente. Parce qu’il y a ce refus de s’avouer vaincu, de croire que c’est sans lendemain, que ça ne se reproduira pas. Je me persuade qu’il accomplira un geste dans ma direction, que c’est impossible autrement, que la mémoire des corps emmêlés vaincra sa résistance. Je me dis que ce n’était pas seulement une histoire de corps, mais de nécessité. Qu’on ne lutte pas contre la nécessité. Ou, si on lutte, elle finit par avoir raison de nous. »

Les mots font preuve d’une extrême sensibilité… Ils sont parfois crus mais jamais trash et semblent tellement nécessaires pour la justesse et l’authenticité du récit. C’est si sincère et poignant qu’il est impossible de ne pas être ému.

Alors que je n’avais lu qu’un seul de ses ouvrages, Se résoudre aux adieux, lors d’une période de rupture, Besson m’a donné envie de lire toute son oeuvre. « Arrête avec tes mensonges » m’a bouleversée et touchée à un point innommable. C’est intense et souvent douloureux…. Mais tous ces points font l’essence d’un excellent roman. Magistral !

♡♡♡

A titre informatif, je vous précise que le livre vient de sortir en format poche.

Résumé :

Quand j’étais enfant, ma mère ne cessait de me répéter :  » Arrête avec tes mensonges.  » J’inventais si bien les histoires, paraît-il, qu’elle ne savait plus démêler le vrai du faux. J’ai fini par en faire un métier, je suis devenu romancier. Aujourd’hui, voilà que j’obéis enfin à ma mère : je dis la vérité. Pour la première fois. Dans ce livre. Autant prévenir d’emblée : pas de règlement de comptes, pas de violence, pas de névrose familiale. Mais un amour, quand même. Un amour immense et tenu secret. Qui a fini par me rattraper.

« Arrête tes mensonges » – L’avez-vous lu ? Envie de le lire ?
Un autre livre de Philippe Besson à recommander ?

 

 

 

 

 

 

3 J'aime

You Might Also Like

9 Comments

  • Reply
    Julie Lou
    6 février 2018 at 12 h 59 min

    Hello ! Ce livre fait du bruit avec sa sortie au format poche et je me posais bien des questions sur son fond alors merci à toi pour cette belle description qui donne clairement envie d’y plonger.
    Belle journée à toi.

    • Reply
      Fanny
      7 février 2018 at 15 h 13 min

      Je le conseille totalement !
      Belle journée également :)

  • Reply
    Laurélie
    6 février 2018 at 14 h 06 min

    Olala il a l’air vraiment bien ! Tu m’as donné l’envie de le lire ! Tu crois qu’il entre dans le thème du club de lecture ? Si oui, je le commande :) merci pour ton partage !

    • Reply
      Fanny
      7 février 2018 at 15 h 14 min

      Il raconte sa première histoire d’amour… Alors on est dans le thème ! Et puis c’est tellement bien :)

      • Reply
        Laurélie
        8 février 2018 at 10 h 35 min

        Je l’ai commandé ! :)

  • Reply
    Samsha
    7 février 2018 at 8 h 26 min

    Je l’avais déjà repéré et noté dans ma wishlist! Ce sera un de mes prochains achats ;-)

    • Reply
      Fanny
      7 février 2018 at 15 h 14 min

      Hâte d’avoir ton avis ! ;)

  • Reply
    Charlotte Bouzendorff
    8 février 2018 at 11 h 07 min

    Whaouu je l’ai reçu en librairie y a quelques semaines et j’avoue que je n’y ai pas accordé plus d’importance que ça … Je vais y jeter un œil dès la fin de « Ce que tient ta main droite t’appartient » de Manoukian qui me transporte ! MERCI

  • Reply
    Mon chien bio
    8 février 2018 at 19 h 54 min

    Je te rejoins totalement car j’adoooooooore Philippe Besson. J’ai lu tous ses livres (pas lus, dévorés !) mais si je peux t’en conseiller un qui m’a particulièrement touchée, c’est « Un homme accidentel ».

Leave a Reply