Voyages

Destination coup de coeur : Cracovie !

En novembre dernier, mon amoureux a eu 30 ans. Pour l’occasion, je lui ai offert un long week-end à Cracovie, ville dont nous avions tant entendu parler. Nous nous sommes envolés vers la belle polonaise le 14 juillet pour 4 jours riches en découvertes et en émotions. En toute honnêteté, il y a encore quelques années, quand j’évoquais les destinations qui me faisaient envie (elles sont très nombreuses, j’ai envie d’aller partout ^^), jamais je n’ai pensé à la Pologne. A tort. Cracovie a vraiment été une destination coup de coeur. Il n’est d’ailleurs pas impossible qu’on y remette les pieds !

Je vous embarque dans notre très chouette week-end à la découverte d’une ville encore trop méconnue.

Nous avons atterri à Cracovie vers 15 heures, avec une seule envie, découvrir la ville. Avant cela, objectif : déposer nos affaires et récupérer les clefs de notre appartement. Réservé sur Booking, j’ai opté pour le même endroit que ma mère quelques mois plus tôt. Elle avait été si ravie que je n’ai pas tenté autre chose. Il vaut mieux assurer le coup… Et on a eu raison, l’appartement était vraiment chouette.

Pour plus d’informations, voici notre hébergement !

En plus d’être très bien accueilli, nous avons été séduits par l’immeuble, les prestations et l’emplacement idéal. Situé dans le centre historique, l’appart est à 300 mètres du fameux château du Wawel, à 800 mètres du quartier juif Kazimierz et à une dizaine de minutes à pied de la place principale de Cracovie.

Nous avons profité de la fin d’après-midi pour nous balader et nous imprégner au maximum des lieux. Le soir, nous sommes allés dîner dans un restaurant traditionnel, le Pod Wawelem. En plus d’être typique et charmant, nous avons eu la chance de manger dans la véranda, entourés d’un orchestre. Nous en avons profité pour goûter une des spécialités de Pologne, les Pierogi. Même si on n’a pas surkiffé, au moins, on connaît maintenant. On a halluciné au moment de l’addition… On a payé une vingtaine d’euros pour un repas complet avec boissons. En plus, le service est incroyable. J’ai eu l’impression d’être dans un resto à 100 balles le menu.

Pour notre deuxième jour, nous avions décidé d’aller à Auschwitz et Bikernau… Histoire de s’éclater ! Pour la petite histoire, l’amoureux est passionné par la Seconde Guerre Mondiale. Et puis, pour moi, impossible d’être à Cracovie sans y aller. Aussi éprouvant que cela puisse être. C’est clair que j’ai eu beaucoup de difficultés à gérer les lieux toute la journée. Je me suis sentie oppressée à chaque pas… Au point de devoir vite sortir de certaines pièces.

Pour faire les visites dans les meilleures conditions, nous avions opté pour une formule « transport / visites / guide en français ». L’organisation était juste parfaite et notre guide était très intéressante. Elle a su nous expliquer beaucoup de choses avec plein de pudeur.

Alors que les photos sont autorisées quasiment partout, Mathieu a réussi à en faire quelques-unes seulement et a préféré ranger l’appareil. Il faut dire que le lieu ne s’y prête absolument pas. C’est tellement chargé d’histoire et tellement habité qu’on n’a pas eu envie d’en prendre. D’autant plus que nous avons été littéralement choqués par l’attitude de certaines personnes se croyant à Disney. Certains posent tout sourire en famille, quand d’autres prennent en photo absolument tout, mais tellement tout que cela n’a vraiment aucun sens. Je n’ai pas réussi à savoir si c’était un manque de pudeur, d’intelligence, de culture, de connaissances…

En tout cas, en plus d’être éprouvant, marcher à Auschwitz et Birkenau est tellement déstabilisant. Il est si difficile d’admettre que ces lieux ont été le théâtre de toutes ces atrocités (aucun mot ne pourrait décrire l’innommable).

J’avais bien fait de vouloir faire ces visites le dimanche et pas le dernier jour, pour ne pas rester avec ce poids sur le coeur et ce vague à l’âme. Nous sommes rentrés sur Cracovie vers 15 heures. Nous avons décidé de profiter du reste de la journée en allant manger un morceau dans la vieille ville. Nous avons trouvé un petit lieu charmant (et tellement pas cher) pour déguster des mets sur le pouce, à l’abri de l’effervescence propre à la place du marché principal, Rynek Główny.

Ensuite, direction la Grand-Place pour visiter l’église Notre-Dame, également appelée basilique Sainte-Marie. L’endroit est de toute beauté. Je vous la conseille.

Dimanche 15 juillet, jour de finale de la coupe du monde oblige, nous avons regardé la fin du match sur un écran géant. Les Français étant peu nombreux, la majorité était clairement pour la Croatie. Il faut dire que nous n’avions regardé aucun match et sommes passés complètement à côté de la folie football. Alors que je me souviens, comme si c’était hier, de 98. J’avais mangé des crêpes avec ma meilleure amie !

En plein milieu de la place, se trouve la Halle aux draps, le Sukiennice, un monument historique qui abrite des petits commerçants. Le lieu est plutôt sympa et se révèle une bonne idée si vous êtes en quête de souvenirs traditionnels. Nous nous sommes rendus ensuite à la Porte Saint-Florian, l’Unique porte d’accès à la ville conservée parmi les huit que comptait l’enceinte médiévale. Ce coin de la ville est également si sympathique.

Juste à côté, découvrez la ceinture verte, le Planty, des jolis jardins entre la vieille ville et les faubourgs.

Le soir, nous avons dîné dans un petit restaurant italien situé sur la place principale. Il s’agissait du Dominium Pizza que je ne vous recommande pas. A tout point de vue. Quoiqu’il en soit, ce ne sont pas les restos qui manquent. Toute la vieille ville est magnifique… Pas étonnant qu’elle soit classée au patrimoine mondial de l’Unesco !

Lundi matin, nous sommes allés visiter l’Usine d’Oskar Schindler. A noter le bon plan de ce musée gratuit le lundi ! Nous y sommes allés à pied histoire de voir un maximum de la ville. Toute la balade aurait été plus sympa si je n’avais pas eu tant mal aux pieds (c’est quoi ce bordel avec les Converse ?!) et s’il n’y avait pas eu des averses. Les aléas des voyages !

Nous avons beaucoup apprécié l’Usine d’Oskar Schindler… Il y a eu un travail immense réalisé pour offrir au public une visite réussie. Mon petit bémol est que j’ai trouvé le lieu un peu trop ludique et divertissant. Tout est très bien expliqué tout au long de la visite, on peut découvrir des objets du quotidien ainsi que certains des souvenirs de cet homme singulier.

Nous avons ensuite découvert le fameux quartier juif de Kazimierz où nous avons déjeuné… Il faut dire que les trombes d’eau nous ont poussés dans le premier resto venu ! Pas exceptionnel avec une déco kitschoune au possible. Ce coin n’est pas le meilleur pour faire une pause déjeuner.

L’après-midi, nous voulions visiter le célèbre château du Wawel, perché en haut d’une colline et situé à quelques pas de notre appartement. Malheureusement, pour cause de fermeture le lundi (et d’horaire tardif), nous n’avons pu visiter ni la Cathédrale, ni les palais. En tout cas, le complexe mérite le déplacement, tant c’est beau. C’est magnifique et nous avons pu profiter d’une vue à couper le souffle. Encore une bonne raison de revenir ! Faute de temps, il y a beaucoup de choses que nous avons manquées.

Nous sommes ensuite allés faire un tour à Galeria Krakowska, le centre commercial situé au niveau de la gare… Le paradis des accros au shopping ! Nous sommes restés une petite demie-heure pour repartir vers la Grand-Place. Les longues balades n’ont fait que confirmer notre sentiment général et notre coup de coeur pour cette ville.

Le soir, nous avons dîné à La Grande Mamma, que je vous recommande. Resto bien placé, bonne bouffe et pas cher… Que demander de plus ? Pour cause de pluie (encore !!!), nous n’avons pas savouré une seule glace du séjour, tellement emblématique des vacances. Peu importe, nous avons profité au maximum !

Le lendemain, notre avion décollait vers 15 heures. Nous aurions pu profiter du début de journée mais la pluie tonitruante et les bagages ont eu raison de nous. Du coup, après avoir bu un thé/café en ville, nous avons rejoint l’aéroport. J’ai eu l’impression d’attendre 12 000 heures. Le retard d’avion n’a en rien arrangé mon impatience. Même s’il fut long et légèrement laborieux, ce retour s’est fait avec des étoiles plein les yeux.

=> Testés et validés

  • Auschwitz et Bikernau
  • La vieille ville
  • La basilique Sainte-Marie
  • La Halle aux draps
  • La Porte Saint-Florian
  • L’usine d’Oskar Schindler
  • Le quartier de Kazimierz
  • La ceinture verte – le Planty

=> Notés pour une prochaine fois

  • Le Château du Wawel
  • La Mine de sel de Wieliczka
  • Le Ghetto de Cracovie

– Pas de décalage horaire

– Langues parlées : polonais, anglais (pas d’inquiétudes si vous vous débrouillez en anglais)

– Monnaie : Złoty (On ne s’est pas embêtés… On a tiré des sous sur place et on a beaucoup payé en carte bleue).

Comment y aller ?

Vol Paris-Cracovie avec EasyJet

(J’ai souvent des « problèmes » avec cette compagnie mais elle a le mérite de ne pas être cher).

Où dormir ?

AR Apartments (disponible sur Booking)

Comment rejoindre le centre-ville depuis l’aéroport ?

Plusieurs options sont disponibles : taxi, uber, bus, train.
A l’aller, nous avons opté – à regret – pour le train. Pour cause de travaux, il n’y en avait qu’un par heure. On a perdu un temps fou ! Pour le retour, nous avons choisi la tranquillité en commandant un Uber. On a payé environ 9 euros de la vieille ville jusqu’à l’aéroport !

Comment faire à l’aéroport ?

La solution : Ector !
Ector, c’est un parking avec voiturier dans les aéroports et les gares.
Ce service est vraiment top dans la mesure où il permet d’éviter le stress des départs et des retours de voyage en confiant notre véhicule directement au dépose-minute.

Le concept : Votre voiturier Ector récupère votre voiture et va la stationner dans un parking de proximité sécurisé, assuré et jusqu’à 50% moins cher. C’est rapide, économique et sécurisé ! J’apprécie aussi les nombreuses options proposées comme des forfaits de nettoyage, la révision et l’entretien, le plein d’essence, la pression des pneus et un parking couvert.

Jusqu’à présent, je réservais un parking dans les environs de l’aéroport complètement au hasard. La prochaine fois, il est certain que j’opterai pour Ector que je trouve tellement pratique. J’en aurais profité pour demander un nettoyage qui aurait été grandement bienvenu. N’habitant pas en région parisienne, avoir également le plein d’essence est un vrai gain de temps.

Cracovie – Connaissez-vous ?
Avez-vous envie d’y aller ?

Article sponsorisé

 

 

 

 

 

4 J'aime

You Might Also Like

8 Comments

  • Reply
    Sam
    21 août 2018 at 16 h 05 min

    C’est vrai que je n’y aurais pas pensé mais ton article et tes photos me donnent bien envie de découvrir cette ville avec un patrimoine culturel et historique si riche. Merci pour la découverte!

    • Reply
      Fanny
      21 août 2018 at 16 h 07 min

      Je ne doute pas une seconde que tu apprécies cette destination !
      En plus, cela permet de se faire un super week-end « pas cher » :)

  • Reply
    CamilleMa
    21 août 2018 at 21 h 10 min

    Les photos de Cracovie (de ton amoureux?!) Sont magnifique et on ne voit presque pas trop que la pluie s’est souvent invitée ! Je suis allée pour Cracovie un week end avec des amis et j’ai trouvé ça magnifique nous n’avons pas fait enormement de visites en temps que tel car nous nous retrouvions après plusieurs mois sans se voir mais je garde un souvenir impressionnée de cette grande place avec la halle d’un tout petit bar ou nous avons bu des vodka sur des tables de machines à coudre et du musée d’art moderne pas loin du quartier juif (et pourtant je suis pas très art moderne mais j’ai été bluffé par le batiments). Ça me donne envie d’y retourner tout ça !

  • Reply
    yuko
    22 août 2018 at 0 h 29 min

    J’ai une tendresse toute particulière pour cette ville qui a également été un coup de coeur pour moi. Cela tient peut-être à son architecture, à ses ambiances si particulières ou peut-être simplement à ses habitants et cette gentillesse inoubliable que j’ai gardé…
    PS : Les mines de sel de Wieliczka sont superbes !

  • Reply
    Camille G.
    22 août 2018 at 15 h 45 min

    Superbe!! Bravo pour cet article succinct mais toutes les informations y sont!!

  • Reply
    Ornella
    22 août 2018 at 17 h 33 min

    Je crois que le poids de l’histoire me freine à visiter cette ville pourtant je sais que je ne le regretterais pas ! Très belle revue en tout cas !

  • Reply
    tinalakiller
    30 août 2018 at 19 h 36 min

    Ma soeur et son copain sont aussi allés à Cracovie (et ailleurs en Pologne)… dès le 14 juillet ! (j’avoue, cette coïncidence m’a fait rire !). Elle a adoré son séjour (de 10 jours), bon après elle adore la culture polonaise. On en a pas mal parlé et je retrouve pas mal ses propos dans ton article (notamment sur le manque de respect des gens à Auschwitz et le fait que les Polonais parlent très bien anglais !).

  • Reply
    Céline
    4 septembre 2018 at 14 h 33 min

    Hello ! Ce n’est pas la destination qui me serait venue là maintenant si je devais choisir.
    Mais avec ce que tu montres là, pourquoi pas !!
    Je comprends ce que tu as ressenti à Auschwitz, ça m’a fait la même chose au « musée » du 11 septembre à New-York…. Ambiance oppressante, mal à l’aise. Et le comportement des touristes m’en parle pas, quelle honte !
    Cependant cela doit être tellement intéressant.

Leave a Reply