Cinéma

[Critique] Sing Street, de John Carney ****

Comment ne pas aller voir « Sing Street » au cinéma ?! Cette petite pépite est signée John Carney, le réalisateur qui avait su m’émouvoir et me toucher avec ses premiers films « Once » et « New York Melody ».

sing-street

« Sing Street » se déroule à Dublin dans les années 80. Cette comédie sociale et musicale raconte l’histoire du jeune Conor qui décide de monter un groupe de musique pour impressionner une fille. S’en suivent des aventures drôles, touchantes et débordantes d’énergie. Le film est servi par une bande-originale impressionnante mêlant tubes incontournables des années 80 et chansons originales carrément chouettes. J’ai adoré l’enchaînement des mouvements musicaux insufflant un excellent rythme au film.

Un voile de magie emballe « Sing Street » conférant charme et bonne humeur… C’est le genre de film qui fait un bien fou dans le conformisme chiant du cinéma actuel. C’est une vraie belle surprise ! J’ai beaucoup apprécié que John Carney revienne à des acteurs inconnus, après avoir fait tourner Mark Ruffalo, Keira Knightley et Adam Levine dans « New York Melody ». A l’image de son premier long-métrage oscarisé « Once », le réalisateur fait preuve d’un talent certain pour diriger des débutants. Le groupe d’adolescents apprentis rock stars est très justement interprété par des jeunes comédiens. Mention spéciale à Ferdia Walsh-Peelo qui interprète Conor, le personnage principal !

John Carney signe avec « Sing Street » son œuvre la plus personnelle, entre cinéma d’auteur et divertissement populaire. Il s’est inspiré de sa propre adolescence pour écrire l’histoire. Il aborde des problématiques sociales et économiques propres à l’Irlande des années 80. Avec ce film, il s’impose comme le maître absolu de la comédie musicale émouvante et touchante.

sing-street-3sing-street-2

Résumé : Dublin, années 80. La pop, le rock, le métal, la new wave passent en boucle sur les lecteurs K7, vibrent dans les écouteurs des walkmans et le rendez-vous hebdomadaire devant  « Top of the Pops » est incontournable.

Conor, un lycéen dont les parents sont au bord du divorce, est obligé à contrecœur de rejoindre les bancs de l’école publique dont les règles d’éducation diffèrent de celles de l’école privée qu’il avait l’habitude de fréquenter.

Il se retrouve au milieu d’élèves turbulents qui le malmènent et de professeurs exigeants qui lui font rapidement comprendre qu’en tant que petit nouveau, il va devoir filer doux. Afin de s’échapper de cet univers violent, il n’a qu’un objectif : impressionner la plus jolie fille du quartier, la mystérieuse Raphina. Il décide alors de monter un groupe et de se lancer dans la musique, univers dans lequel il ne connait rien ni personne, à part les vinyles de sa chambre d’adolescent. Afin de la conquérir,  il lui propose de jouer dans son futur clip.

Secrets de tournage :

– Le réalisateur John Carney s’est inspiré de sa propre adolescence en Irlande pour mettre en scène « Sing Street ».

– John Carney a initié ses plus jeunes acteurs à la musique des années 80.

– Il a également souhaité aborder les problématiques sociales et économiques propres à l’Irlande dans les années 80. Il faut également savoir que le divorce n’a été autorisé qu’en 1996.

Sing Street – Avez-vous vu ce film ? Envie de le voir ?
Aviez-vous aimé « Once » ? « New York Melody » ?

flèche - copie

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook, Twitter, Instagram et Hellocoton !

3 J'aime

You Might Also Like

11 Comments

  • Reply
    oma
    12 novembre 2016 at 1 h 01 min

    Je n’avais même pas entendu parler de ce film, tiens! Mais ta critique donne envie :) et puis, tu parles de musique des 80s, alors difficile de résister! Pour ma part, j’ai vu Snowden récemment au ciné et je te le conseille. Plutôt classique comme biopic mais bien ficelé.

    • Reply
      Fanny
      13 novembre 2016 at 14 h 22 min

      Ca me dit bien Snowden, en plus j’aime bien Joseph Gordon-Levitt !
      La sortie de Sing Street est passée totalement inaperçue. Dans le flot de sorties chaque semaine, difficile parfois pour un film de faire parler de lui quand il n’y a aucun nom vraiment connu à l’affiche. C’est bien dommage !

  • Reply
    Gold'n Blog
    13 novembre 2016 at 11 h 27 min

    Merci pour cette critique, je ne connaissais pas du tout Sing Street et j’ai juste trop envie de le regarder maintenant ! :p

    • Reply
      Fanny
      13 novembre 2016 at 14 h 22 min

      Si tu le vois à l’occasion, j’espère vraiment qu’il te plaira !
      Merci à toi pour le commentaire :)

  • Reply
    lae
    13 novembre 2016 at 15 h 02 min

    Ohhh ça donne envie et comme new york melody reste mon chouchou je tenterais bien celui ci alors !!!

    • Reply
      Fanny
      14 novembre 2016 at 12 h 09 min

      Ca ne m’étonnerait pas que ça te plaise ! ;)

  • Reply
    céline
    13 novembre 2016 at 16 h 07 min

    Je n’avais pas vu passer ce film…
    Grâce à ton article, bien sur que j’ai envie de le voir !
    Mais c’est Lord Baelish..!
    J’avais adoré New York Melody !!

    • Reply
      Fanny
      14 novembre 2016 at 12 h 11 min

      Oui c’est bien lui ! Le seul visage connu du film !
      Ca me donne envie de revoir New York Melody :)

  • Reply
    tinalakiller
    14 novembre 2016 at 12 h 14 min

    Ouiiii tu l’as enfin vu ! Je suis super contente que tu l’aies aimé ! Un film frais, drôle, touchant et ayant un vrai fond derrière ! J’adore évidemment la BO ! :)

    • Reply
      Fanny
      14 novembre 2016 at 15 h 51 min

      La BO est top ! Très contente de l’avoir enfin vu ! :)

  • Reply
    Céline
    14 novembre 2016 at 12 h 58 min

    Moi aussi ça m’a donné envie de le revoir, et mon chéri ne l’a jamais vu, ça lui tenterait bien!
    Bon lundi, bisous!

Leave a Reply