Cinéma

[Critique] L’homme irrationnel, de Woody Allen ***

Woody Allen est infatigable ! « L’homme irrationnel » est le nouveau cru annuel servi par un Woody Allen toujours aussi inventif et créatif. Il a mis en scène et écrit le scénario, nous offrant des dialogues mordants et percutants.

lhomme-irrationnel-affiche-fr

« La vie est-elle affaire de morale ? De choix ? D’esthétique ? De hasard ? ». Les questions existentielles chères au cinéaste new-yorkais sont ici encore au cœur de ce film. « L’homme irrationnel » est un mélange particulièrement réussi de comédie romantique, de film noir et de tragédie. J’ai beaucoup aimé que l’histoire soit scindée en deux parties.

Le film commence sur Abe Lucas, un professeur de philosophie dépressif, au bord du précipice, qui a un sérieux problème avec l’alcool et qui ne donne aucune valeur à la vie (ni à la sienne ni à celle des autres). Il porte un regard triste, sombre et amer sur tout ce qui l’entoure. La scène de la roulette russe est d’ailleurs parfaitement représentative. A la moitié du film, le personnage s’illumine, il est grisé par une soudaine envie qui semble donner un sens et une valeur à sa vie totalement inestimable. Je ne tiens pas à dévoiler des pans entiers de l’intrigue pour ne pas vous gâcher le plaisir… D’où quelques tournures énigmatiques ! Par certains aspects, ce long-métrage m’a rappelé l’excellent roman « Le Démon » d’Hubert Selby Jr.

WASP_DAY_17-0473.CR2

Cette fable noire jouit d’une intensité renversante. « L’homme irrationnel » est clairement un Woody Allen comme je les aime. Il n’atteint pas le génie de « Match Point » mais fait partie de ses très bons crus. Woody Allen épate avec son sens des dialogues toujours très efficace. Les conversations s’enchaînent aussi brillamment que la plus belle des musiques.

l-homme-irrationnel-photo-55425b636df92

Le duo d’acteurs – Joaquin Phoenix et Emma Stone – est charmant. Mention spéciale à Joaquin Phoenix qui, hormis son gros bide ^^, fait une nouvelle fois preuve d’un talent incroyable. Il a l’art et la manière de capturer la caméra et de subjuguer le spectateur par sa présence et son charisme.
Emma Stone continue de m’enchanter en tournant dans des films de qualité servis par des réalisateurs incontournables du Septième Art. Elle semble aussi s’imposer comme la nouvelle muse de Woody Allen, après « Magic in the Moonlight ».

WASP_DAY_03-0228.CR2

Résumé :

Professeur de philosophie, Abe Lucas est un homme dévasté sur le plan affectif, qui a perdu toute joie de vivre. Il a le sentiment que quoi qu’il ait entrepris – militantisme politique ou enseignement – n’a servi à rien.Peu de temps après son arrivée dans l’université d’une petite ville, Abe entame deux liaisons. D’abord, avec Rita Richards, collègue en manque de compagnie qui compte sur lui pour lui faire oublier son mariage désastreux. Ensuite, avec Jill Pollard, sa meilleure étudiante, qui devient aussi sa meilleure amie. Si Jill est amoureuse de son petit copain Roy, elle trouve irrésistibles le tempérament torturé et fantasque d’Abe, comme son passé exotique. Et tandis que les troubles psychologiques de ce dernier s’intensifient, Jill est de plus en plus fascinée par lui. Mais quand elle commence à lui témoigner ses sentiments, il la rejette. C’est alors que le hasard le plus total bouscule le destin de nos personnages dès lors qu’Abe et Jill surprennent la conversation d’un étranger et s’y intéressent tout particulièrement. Après avoir pris une décision cruciale, Abe est de nouveau à même de jouir pleinement de la vie. Mais ce choix déclenche une série d’événements qui le marqueront, lui, Jill et Rita à tout jamais.

Secrets de tournage :

– Woody Allen est un passionné de philosophie. « Depuis que je suis tout petit, je suis attiré, pour je ne sais quelle raison, par ce qu’on appelle en général les « grandes questions existentielles » (…). Dans mon parcours professionnel, j’en ai fait des sujets qui prêtent à rire lorsqu’il s’agit d’une comédie et, s’il s’agit d’une oeuvre plus sombre, des objets de conflit entre mes personnages. »

– Le cinéaste new-yorkais est fan de jazz. La bande-originale du film reprend plusieurs morceaux du groupe « Ramsay Lewis Trio ». Il explique : « Cette musique possède un tempo et une énergie qui s’accordent très bien aux images, que les personnages conduisent ou marchent à son rythme, ou encore qu’ils se comportent mal. C’est une partition enlevée qui évoque le caractère orageux des personnages. »

L’homme irrationnel : Avez-vous vu le film ? Aimez-vous les films de Woody Allen ?
Quel est votre préféré ?

flèche - copie

Retrouvez-moi sur Facebook, Twitter, Instagram et Hellocoton !

  J'aime

You Might Also Like

20 Comments

  • Reply
    Aurore
    19 octobre 2015 at 12 h 40 min

    Pour en avoir lu pas mal de choses et discuté depuis sa sortie, les films de Woody Allen divise toujours la critique !

  • Reply
    Aurore
    19 octobre 2015 at 12 h 40 min

    divisent ( pas divise ! )

    • Reply
      Fanny
      19 octobre 2015 at 20 h 45 min

      Tu l’as vu ou pas ? Tu as aimé ?

  • Reply
    Doubleka
    19 octobre 2015 at 14 h 45 min

    J’ai vu le film la semaine dernière, et je dois dire que je suis un peu déçue… Bon c’est vrai que je ne suis pas une fan inconditionnelle de Woody Allen, mais j’ai l’impression que tous ses films tournent autour du même concept: homme + femme + amour + situation déjantée. Toutefois, je suis d’accord que les dialogues sont très intéressants (comparé à certains films précédents). Mais c’était quand même un bon moment de cinéma :)

    • Reply
      Fanny
      19 octobre 2015 at 20 h 47 min

      En effet, notre avis sur le film diffère un peu selon notre « affection » pour le réalisateur !

  • Reply
    Thriller
    19 octobre 2015 at 17 h 22 min

    Bon film. Scénario bien ficelé, bien réalisé.

    • Reply
      Fanny
      19 octobre 2015 at 20 h 47 min

      Tout à fait :)

  • Reply
    zazaboo
    19 octobre 2015 at 19 h 09 min

    Ha, merci beaucoup! J’hésitais un peu à aller voir ce film, pas trop de temps, un déménagement en cours..;Mais là, j’ai vraiment envie d’y aller. Et coup de chance, un cinéma proche de chez moi le propose en Vo, youpi!! J’aime bien Woody Allen, certains films plus que d’autres, mais chacun a un charme particulier, et je les trouve « charmant »!

    • Reply
      Fanny
      19 octobre 2015 at 20 h 48 min

      Aaaaahhh ! Alors j’espère que ça te plaira :) Tu me diras !

  • Reply
    lae
    19 octobre 2015 at 21 h 04 min

    Il m’intrigue pas mal et puis il y a Joaquin quoi !!! Bon c’est vrai qu’Allen soit il me ravit soit il m’énerve et souvent je me demande pourquoi, tout comme Eastwood, il nous pond un film quasi tous les 2 ans !
    La bande annonce m’avait pas mal branché du coup je ne sais pas encore quand je pourrai le voir mais par simple curiosité pourquoi pas !

    • Reply
      Fanny
      19 octobre 2015 at 21 h 05 min

      Joaquin Phoenix <3
      Pareil pour Woody Allen !

  • Reply
    Céline
    20 octobre 2015 at 8 h 19 min

    J’ai très envie de voir ce film. Ça ne va encore pas être facile d’y traîner mon chéri !! Surtout que pour lui un film bien est un film qui se finit bien et qui a une « vraie fin » genre tout va bien le monde est sauvé ou ils s’aiment et rien ne les séparera plus. J’ai du mal à le convaincre que c’est pas la fin qui compte, bor… de mer… !! bref. J’ai adoré Match point ! J’ai regardé Magic in the moonlight en avril dernier dans l’avion, et je n’ai pas pu voir les 10 dernières minutes parce qu’il était temps d’atterrir. Gggrrr !!! Grande frustration. Faut absolument que je le revoie, je ne peux pas ne pas terminer un film.

    • Reply
      Fanny
      20 octobre 2015 at 21 h 50 min

      Mais quel romantique utopiste ton chéri ! :)
      Pas encore vu Magic in the moonlight… Tellement de films et séries à voir !
      C’était bien ?

      • Reply
        Céline
        21 octobre 2015 at 12 h 47 min

        Peux pas te dire, je ne l’ai pas vu en entier…

  • Reply
    tinalakiller
    20 octobre 2015 at 12 h 54 min

    J’ai toujours peur d’aller voir les Woody Allen car je peux très bien adorer tout comme détester ! Là, sans dire que j’ai adoré (je trouve la première partie un peu trop longue, Stone pas mal mais trop de mimiques et effectivement ça n’atteint pas le génie de Match Point), j’ai vraiment aimé ce film, à la fois « léger », divertissant mais brillant dans son écriture et sa réflexion réellement profonde. Et puis c’est d’un cynisme ! Et Phoenix est topissime !

    • Reply
      Fanny
      20 octobre 2015 at 21 h 51 min

      Tu as tout très bien résumé ! :)

  • Reply
    Lisa Giraud Taylor
    25 octobre 2015 at 12 h 50 min

    Que ne regarderais-je pas pour Joaquin Phoenix ?!!!! ;=)

    • Reply
      Fanny
      25 octobre 2015 at 20 h 24 min

      Haha ! On est bien d’accord ! ;)

  • Reply
    L’homme irrationnel
    18 janvier 2016 at 19 h 24 min

    […] Alors après avoir écumé les critiques à ce sujet, notamment après avoir lu l’avis de Anything-ispossible, je vous délivre le mien : un film de campus passionné […]

Leave a Reply