Cinéma

[Critique] Birdman, film multi-oscarisé ***

Lundi soir. Ciné en amoureux avec M. pour voir ‘Birdman‘… Loin d’être un film romantique, ‘Birdman’ jouit d’une très bonne critique et est le grand gagnant des Oscars ! C’est également l’occasion de revoir le grand Michael Keaton sous la direction d’un réalisateur que j’aime beaucoup, Alejandro Iñárritu (‘Babel’, ’21 grammes’…).

birdmanaffiche

Rythmé par de longs plans-séquences étonnants, ‘Birdman ou (la surprenante vertu de l’ignorance)’ est remarquablement filmé, nous offrant une belle leçon de cinéma. La maîtrise technique est incroyable, le cinéaste réalisant ici un véritable tour de force. Au-delà de l’aspect visuel épatant, l’histoire met en scène un Michael Keaton grandiose. Cette mise en abyme fascinante met en exergue le talent de Keaton terriblement bluffant dans son interprétation de Riggan Thompson. Riggan Thompson est un acteur en proie à des doutes, en recherche d’admiration, de reconnaissance et en quête d’une seconde gloire. Il avait connu un succès indéniable avec son rôle du super-héros ‘Birdman’ des années auparavant… Un parallèle évident se fait avec la propre vie de Keaton qui a connu le succès avec Batman, super-héros dirigé à deux reprises par Tim Burton, à la fin des années 1980 et début 1990. Ce triomphe était un peu retombé comme un soufflé.

birdman1

L’ombre de Birdman ne cesse de planer autour de Riggan… Son alter-ego super-héroïque rôde autour de lui de façon hostile… Si bien que Riggan distingue difficilement rêve et réalité. La dimension surréaliste est omni-présente.

Du beau monde au casting pour entourer et sublimer Keaton ! Edward Norton, Naomi Watts et Emma Stone sortent notamment leur épingle du jeu et signent une interprétation très juste. Ils prouvent une nouvelle fois que ce sont des acteurs excellents. Les dialogues sont très bien écrits, percutants et souvent drôles. Humour et émotion oscillent durant les 2 heures du film.

birdman2

Alejandro Iñárritu signe une œuvre cynique, bouleversante et éblouissante, à la double lecture troublante.

Résumé :

À l’époque où il incarnait un célèbre super-héros, Riggan Thomson était mondialement connu. Mais de cette célébrité il ne reste plus grand-chose, et il tente aujourd’hui de monter une pièce de théâtre à Broadway dans l’espoir de renouer avec sa gloire perdue. Durant les quelques jours qui précèdent la première, il va devoir tout affronter : sa famille et ses proches, son passé, ses rêves et son ego…
S’il s’en sort, le rideau a une chance de s’ouvrir…

Secrets de tournage :

– Birdman est le grand vainqueur des Oscars 2015. Il vient de rafler quatre statuettes : Meilleur film, Meilleur réalisateur, Meilleur scénario original, Meilleure photographie.

– La pièce de théâtre qui annonce le retour de Riggan Thomson est inspirée d’une nouvelle de Raymond Carver intitulée « What we talk about when we talk about love ».

– Alejandro Iñárritu souhaitait aborder la question du succès et de son aspect éphémère : « J’avais envie d’explorer la question de l’ego et l’idée que le succès – qu’il s’agisse d’une réussite financière ou de célébrité – est toujours une illusion », ajoute-t-il. Le cinéaste explique également avoir voulu appuyer le côté profondément humain de Riggan, son personnage principal, en le rendant « imparfait, pétris de doutes et de contradictions. »

– Birdman a été tourné à New York, en 30 jours !

Birdman : L’avez-vous vu ? Avez-vous aimé ? Avez-vous envie de le voir ?

birdman3

  J'aime

You Might Also Like

9 Comments

  • Reply
    Marie
    4 mars 2015 at 14 h 03 min

    Ce n’est pas forcément mon genre mais pourquoi pas ! ;)

  • Reply
    Asmaa
    4 mars 2015 at 15 h 58 min

    J’ai clairement envie de le voir !
    Je ne connaissais pas Inaritu jusqu’à il y a quelques semaines quand j’ai appris qu’il travaillait avec DiCaprio pour son prochain film The Revenant. Birdman me donnera un aperçu de l’univers du réalisateur :)

    • Reply
      Fanny
      4 mars 2015 at 16 h 04 min

      DiCaprio <3
      N'hésite pas aussi à regarder d'autres films du réalisateur !

  • Reply
    Pokaiju
    4 mars 2015 at 16 h 28 min

    Je suis allée le voir il y a une dizaine de jours, et l’ai trouvé vraiment bien! Les statuettes me paraissent amplement méritées.
    Les plans séquences sont exceptionnels, dès le début je me suis surprise à guetter la « rupture », puis lorsque j’ai compris comment était construit le film, j’étais ravie!
    Des acteurs au top, des personnages chelou et/ou torturés comme il faut, pas beaucoup de clichés ou de choses convenues, c’était un moment très agréable!

    • Reply
      Fanny
      4 mars 2015 at 16 h 39 min

      Je suis bien contente que nous partagions le même avis ! :)
      Du coup, j’ai envie de voir tous les films qui ont eu l’Oscar du meilleur film !

  • Reply
    Isabella
    4 mars 2015 at 20 h 22 min

    Ce genre de film un peu  » baroque limite surréaliste » n’est pas ce que je préfëre au ciné, mais j’ai trouvé les acteurs très bons. Il y a de belles scènes mais pas tellement d’émotions. Sinon la bande son est un peu fatigante avec la batterie tonitruante. Bref je suis mitigée! Bonne soirée!

    • Reply
      Fanny
      4 mars 2015 at 23 h 16 min

      Je comprends tout à fait ton point de vue !
      Merci d’avoir pris le temps de me donner ton avis ;)

  • Reply
    Stéphane
    6 mars 2015 at 10 h 48 min

    Je l’ai vu également cette semaine et j’ai passé un agréable moment.
    Néanmoins je n’ai pas pu me défaire de l’empreinte de « Brazil » de Terry Gilliam et la métaphore de cet homme oiseau. Pourtant les thèmes abordés sont différents (reconnaissance, amour) mais malgré tout je trouve qu’il sensibilise sur l’importance du regard d’autrui et les forces que l’homme peut mettre en oeuvre pour mener à bien ses desseins.
    En tout cas un jeux d’acteur excellent, Keaton et Norton sont géniaux. Je recommande le visionnage également. ;)

    • Reply
      Fanny
      6 mars 2015 at 11 h 11 min

      Très belle analyse Stéphane !
      Et ça fait tellement de bien de revoir Keaton et Norton ;)

Leave a Reply